Culture

DJ Green Lantern @ Living Nightclub

  • DJ Green Lantern @ Living Nightclub
    Jeudi 21 janvier

Quand je sors ces temps-ci, la musique est toujours un peu électro, un peu dubstep, un peu «la musique cool du moment». Les styles musicaux évoluent si vite et se multiplient sans arrêt. Hier, on voulait du gros électro-banger, aujourd’hui on veut du minimal, et demain, on voudra du indie-électro-funk.

Il me semble qu’il y a quelques années, tout était plus simple. Il y avait les gros clubs qui jouaient du «boum boum» (expression 2001) et les clubs hip-hop. J’étais de la deuxième vague. Celle des boxers Tommy Hilfiger et des casquettes Charlotte Hornets. C’est différent maintenant. Le hip-hop est tout mélangé comme bébé chinois. Les vraies soirées rap n’existent plus vraiment. Plusieurs de mes amis qui ont encore l’album All Eyes On Me de Tupac dans leur top 5 de 2009 ne savent plus vraiment où sortir pour avoir du fun. Jeudi sera leur Noël, parce qu’avec DJ Green Lan­tern aux tables tournan­tes, ça devrait être plus rap que rap.

Green Lantern, de son vrai nom James D’Agostino, est une grosse pointure du hip-hop américain du début des années 2000. Il a été le DJ officiel du label d’Eminem, Shady Records, qu’il a dû quitter en 2005 à cause d’une dispute avec 50 Cent. Il aurait divulgué des informations à des ennemis de 50. Sinon, il aura produit de nombreux morceaux, plusieurs mixtapes et il est toujours à la barre de sa propre émission de radio sur les ondes de Sirius.

Ses productions les plus connues sont sans doute son remix de Thugz Mansion de Tupac et Nas ainsi que 2 Guns Up de D-Block. Green Lantern est donc un «true hip-hoper» qui nous fera vivre une soirée étrangement exotique sur la scène montréalaise. Si on m’avait dit il y a 10 ans que je qualifierais une soirée hip-hop d’exotique… Bien hâte de voir ce que Green Lantern nous joue­ra en 2010. Le rap a bien chan­gé depuis les beaux jours d’Eminem. Mets tes Tim’ boots et ta camisole de basket pour l’occasion. Living Nightclub: 4521, boulevard Saint-Laurent
Pour plus de détails sur l’artiste, visitez le site du DJ Green Lantern

  • Jordan Dare @ Foufounes Électriques
    Vendredi 15 janvier

Musique. Depuis quelque temps, ce sont les promoteurs de NEON (et High Food) qui s’occupent de la programmation des vendredis aux Foufounes Élec­triques. Ils sont en partie responsables du fait qu’il y a des soirées de musique électronique dans ce club punk-rock mythique. Des soirées déjantées grâce à la bière à 2,5 $ qui te dégourdit les jambes. À partir de cette semaine, c’est leur alter ego démoniaque en jarretelles qui reprend la soirée.

Les vendredis Voyeur. Les partys de Neon portant le nom Voyeur ont la réputation d’être des soirées «excessives et délirantes» depuis longtemps. Des clubs kids déguisés en cartoon louche, de jeunes nymphettes avec du tape électrique sur les mamelons, des gens s’éclatant des lightsticks dans la bouche; tout est permis. Avec l’excellent Dj Jordan Dare, ta vie devrait basculer du côté obscur de la force. Chaque vendredi aux Foufs. Foufounes Électriques 87, rue Sainte-Catherine Est  
Pour plus de détails sur l’artiste, visitez le site de Jordan Dare

  • Wolfgang Gartner @ S.A.T.
    Vendredi 15 janvier

Ça fait un petit bout que je suis allé danser. Même si je suis plus du type à «bouger» qu’à danser, ça fait quand même un bout. Ces temps-ci, je suis plutôt «accoté au DJ booth en sirotant mon gin tonic». J’ai besoin de suer un peu et il n’y a rien comme du gros électro-banger méchant pour se défouler. Les gars de Saintwoods font justement venir le DJ Wolfgang Gartner ce soir à la SAT. Qui est Wolfgang Gartner? Bonne question. Je n’en avais aucune idée avant d’écrire ces lignes, mais je dois avouer qu’il m’a impressionné.

Musicalement, c’est du gros électro rentre-dedans dans la lignée des MSTRKRFT et autres enfants de Justice. Il produit beaucoup de matériel exclusif et tourne mondialement. Après Montréal, il s’envolera pour l’Australie, puis pour le Brésil. Voilà de bonnes raisons pour aller le découvrir live à la SAT ce soir. Une soirée «leggings-blackout» pour faire sortir le méchant. Certains vont aux bains scandinaves. Pas moi. S.A.T.: 1195, boulevard Saint-Laurent
Pour plus de détails sur l’artiste, visitez le site de Wolfgang Gartner

Articles récents du même sujet