Culture

Les Boys à Radio-Canada: Place aux girls

Le taux d’Å“strogène des Boys grimpera en flèche à son retour en ondes en janvier. Il n’atteindra peut-être pas un niveau aussi élevé que celui de La galère, mais n’empêche, Stan et sa bande devront composer avec des femmes qui ne se contentent plus de jouer les seconds violons.

Les personnages campés par Bénédicte Décary (la blonde de Mario), Pascale Montpetit (la cousine de Marcel) et Mahée Paiement (la conjointe possessive de Léopold), pour ne nommer que ceux-là, profiteront de plus de temps d’antenne que par le passé. L’ajout de Sylvie Léonard à la distribution contribue aussi à la féminisation de la comédie. Cette dernière se glissera dans la peau d’une mère de cinq enfants qui – contre toute attente – tombe dans l’Å“il de Bob (Marc Messier). «Ça ouvre d’autres portes, explique le réalisateur de la série, Louis Saia. Ça crée de nouvelles relations qui vont nous permettre d’aller ailleurs.»

Mais que les fans des Boys se rassurent, la comédie conserve le ton qui lui a permis d’attirer en moyenne 1 217 000 téléspectateurs l’hiver dernier. Et à en juger par les deux premiers épisodes, qui ont été présentés hier à la presse, les blagues un peu mononc’ de la série sont – pour le meilleur et pour le pire – toujours au rendez-vous. L’humour au premier degré parvient parfois à atteindre son objectif. Dans le premier épisode de la saison, les Boys décident de suivre les conseils de Philippe (Patrice Bélanger) et de consommer – sans modération – une boisson énergisante plus ou moins légale venue de la Chine. L’état d’excitation extrême dans lequel seront plongés les hockeyeurs donne lieu à quelques bonnes scènes, grâce entre autres au jeu dynamique et coloré de Patrice Robitaille, de Michel Charette et de Réal Béland. «Ça fait trois jours que je ne dors pas et que je mange des toasts!» s’écrie ce dernier après avoir pris connaissance des effets secondaires du fameux breuvage.

La plupart du temps, par contre, les plaisanteries faciles tombent à plat et nous laissent avec l’étrange impression qu’elles feraient mouche tard dans la nuit, à la fin d’un party bien arrosé, et non pas les lundis soir à 21 h. Un exemple? Parti en road trip avec sa femme aux États-Unis, Stan (Rémy Girard) annonce à Marcel (Luc Guérin) qu’il «est rendu en Virginie». La réponse de ce dernier? «Tu lui diras bonjour de ma part!»

Étoiles sur glace
Comme à l’habitude, de nombreuses personnalités sportives ont participé à cette troisième saison des Boys, dont Marc-André Fleury, Georges Laraque et Joannie Rochette. Les hockeyeuses Kim St-Pierre et Caroline Ouellette joueront aussi leur propre rôle dans un épisode spécial de la série tourné à Vancou­ver qui, ironie du sort, sera diffusé le 15 février, le jour même où Équipe Canada affrontera la Suisse aux Jeux olympiques. Notons qu’une quatrième saison est présentement en développement. «On ne retire pas des ondes une série qui marche», souligne André Béraud, directeur des fictions à la société d’État.

Articles récents du même sujet