Culture

Michel Côté et Louis-José Houde: Leçons d'humour

Le duo qui a tant fait rire dans De père en flic sera de nouveau réuni au grand écran pour le plaisir des spectateurs. Mais pour l’instant, le plaisir est plutôt du côté de Louis-José Houde et de Michel Côté. «C’est le fun de se retrouver avec la même équipe, je me sens à l’aise pour jouer» confie Louis-José Houde. Et Michel Côté de confirmer, même s’il ne se voit pas  former un tandem comique immuable avec lui. «On n’est pas Laurel et Hardy! Mais Émile avait le goût de nous faire retravailler ensemble, et j’en suis très content.»

À ce duo, ajoutez Benoît Brière et vous obtenez le trio principal du Sens de l’humour. L’acteur estime qu’il s’agit d’un privilège de faire cette comédie avec un réalisateur aussi perfectionniste. «Et puis, ajoute-t-il, ça faisait des années que je voulais travailler avec Michel Côté.» Attention, préviennent-ils, ce film n’est pas le deuxième épisode du grand succès de l’année dernière. Si Émile Gaudreault s’est intéressé à la relation père-fils dans De père en flic, ici il s’attaque à la souffrance, celle de Roger Gendron, interprété par Michel Côté.

«Mon personnage a une psychologie à plusieurs volets, explique l’acteur. Il est écrasé par son père, violent,puis timide et réservé dans le snack-bar où il est cuisinier.» C’est dans ce bar que débarquent Luc Dubé (Louis-José Houde) et Marco Fortier (Benoît Brière), deux humoristes de faible envergure qui font la tournée des petites salles de spectacle du?Québec. Ils passent la soirée à ridiculiser le cuisinier inoffensif jusqu’à ce que, le lendemain, ils  se réveillent enfermés dans une cage. Le cuistot inoffensif est en fait un tueur en série. Pour sauver leur peau, ils lui proposent de lui apprendre à être drôle. Et la tâche ne s’avère pas facile.

Cette partition entre l’humour et le drame semble être la vraie signature du film. Cela a d’ailleurs posé un problème à Louis-José Houde qui ne savait pas jouer la peur auparavant. «Benoît m’aide beaucoup. Je le regarde, je vois la panique dans ses yeux et je suis dedans.» Commencé le 8 juillet, le tournage se terminera à la fin du mois. Le film, lui, sera en salle le 8 juillet 2011, mais peut-être sous en un autre titre. Le sens de l’humour n’est pas un choix définitif.

Articles récents du même sujet