Culture

TLMEP: «Je trouve ça gênant pour Gad Elmaleh»

TLMEP:  «Je trouve ça gênant pour Gad Elmaleh»
Photo: Karine Dufour/Ici Radio-Canada Télé

Invité sur le plateau de Tout le monde en parle à l’occasion de la sortie de son nouveau spectacle, Martin Petit est revenu, entre autres, sur le plagiat de Gad Elmaleh.

«Martin Petit à 107 000km/h», c’est le titre de son nouveau spectacle, mais l’humoriste a quand même pris le temps de répondre aux questions de Guy A. Lepage, dimanche soir. Le sujet que tout le monde attendait, et qui secoue le milieu depuis les révélations de CopyComic, est l’affaire Gad Elmaleh.

Martin Petit était justement dans la salle du festival Just for Laugh pour voir Gad Elmaleh présenter son spectacle en anglais quand il entend l’extrait concerné par les accusations de plagiat. «Ça m’a étonné, mais c’était quasiment un petit compliment». Il pense d’abord que l’humoriste français n’a pas pu le plagier, que ça doit être «inconscient» de sa part. «C’est pas grave, il doit même pas le savoir» se dit-il.

Mais lorsque Martin Petit a connaissance des vidéos de CopyComic, il réalise que le plagiat fait partie des habitudes de Gad Elmaleh. «Là, ma réaction a changé. Je trouve ça gênant pour lui», et ajoute même «ça se fait pas, c’est super malaisant.»

Et comme Martin Petit ne rate pas une occasion de faire de l’humour, il poursuit: «C’est pathétique. Tu rentres dans une banque, tu voles de l’argent… C’est pas un hommage au système monétaire…». Plus sérieusement, l’humoriste aimerait que l’affaire Gad Elmaleh serve d’exemple à ne pas suivre pour les jeunes générations.

Martin Petit revient aussi sur l’échec de l’adaptation de sa série Les Pêcheurs aux États-Unis. Une occasion de plus pour tacler à nouveau le Français. Danny Turcotte lance «Y’a Gad Elmaleh qui sort quelque chose en France, ça s’appelle Les Chasseurs», et Martin Petit lui répond entre deux éclats de rire «comme on dit, les accidents de chasse ça arrive vite».

L’humoriste, également co-fondateur du Grand Montréal Comique, a évoqué le spectacle bénéfice aux victimes d’agressions sexuelles qui aura lieu cette année encore pour la 2e édition du festival d’humour. «C’est super important que le monde de l’humour se rassemble pour cette cause. La solidarité est importante, il faut que ça revienne chaque année.»

Martin Petit présentera son 4e spectacle dès cet automne, et il promet déjà d’aborder des sujets tabous.

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Martin

    Gad Elmaleh est également Canadien et Marocain. Ça n’a pas de sens de l’appeler le Français.

Articles similaires