Culture

Le cinéaste québécois Jean Beaudin n’est plus

Le cinéaste québécois Jean Beaudin n’est plus
Photo: Prix du Gouverneur général/Denis McCreadyJean Beaudin a notamment réalisé le film "Le Matou" et la série "Les filles de Caleb".

Le réalisateur québécois Jean Beaudin est décédé subitement le samedi 18 mai dernier, a annoncé mardi l’agence Omada. Producteur, réalisateur, scénariste et monteur dans de nombreuses productions marquantes, il aura marqué le paysage télévisuel et cinématographique québécois.

Né en 1939, Jean Beaudin a fait des études à l’École des Beaux-Arts à Montréal et à Zurich, avant d’enntrer à l’Office national du film (ONF) en 1964. Il a réalisé sa première grande œuvre en 1975, J. A. Martin, photographe, qui a valu à Monique Mercure le Prix de la meilleure interprétation féminine au Festival de Cannes, en plus de remporter le Prix du jury œcuménique en 1977.

Suivront ensuite d’autres œuvres qui sont restées ancrées dans l’imaginaire collectif québécois, notamment Cordélia (1980) et une série de films inspirés d’œuvres littéraires québécoises: MarioLe MatouBeing at home with ClaudeSouvenirs IntimesLe Collectionneur.

Jean Beaudin compte aussi à son actif plusieurs séries à succès pour la télévision: Les Filles de Caleb(1990-91); série culte qui a rejoint près de 4 millions d’auditeurs chaque semaine, a été vendue dans plus de 25 pays et a remporté 14 Prix Gémeaux.

Le palmarès de l’homme parle de lui-même : 19 prix Gémeaux et 5 prix Génie, il a été fait Chevalier de l’Ordre national du Québec en 2016 en plus de recevoir en 2017 le Prix du Gouverneur Général pour les arts du spectacle (Prix de la réalisation artistique). L’Ordre de Montréal lui a également été décerné en 2019.

Sa contribution artistique a toujours été caractérisée par son authenticité et sa beauté visuelle. Tout le milieu souligne son apport indéniable à la transmission de l’héritage culturel québécois tout comme l’émergence d’un cinéma québécois et canadien distinctif.

Par voie de communiqué, la famille a dit souhaiter vivre ce moment dans l’intimité, précisant du même coup qu’il n’y aura pas de funérailles officielles. La ministre de la Culture et des Communications du Québec, Nathalie Roy, a malgré tout réagi sur Twitter.