Culture
03:04 27 septembre 2019 | mise à jour le: 26 septembre 2019 à 22:13 temps de lecture: 2 minutes

Critiques musique: LaF, Mauvais Œil et Safia Nolin

Critiques musique: LaF, Mauvais Œil et Safia Nolin
Photo: Getty Images/iStockphoto

Cette semaine, Métro a écouté les dernier albums de LaF, Mauvais Œil et Safia Nolin.

Velouté: Citadelles, LaF

«T’as l’air de flotter quand tu marches», entend-on au début de Rencontre fortuite, la sixième chanson de Citadelles. C’est un peu ce qu’on ressent tout au long de ce premier album officiel de LaF. Le sextuor québécois revient à la charge avec une collection poétique de 14 petits trésors. Maîtres du «rap gentil» sur la scène locale, les membres de LaF proposent de nouveau un opus rempli de rythmes de velours et de rimes étoffées.

François Carabin


Espoir du soir: Nuits de velours, Mauvais Œil

À la fois ensorcelant et survolté, le premier EP de ce duo français est prometteur. La combinaison du chant (en français et en arabe) et des mélodies – quelque chose d’intrigant qui se situe entre la musique orientale, psychédélique et électronique – est agréablement surprenante. Afrita et Asha nous donnent envie de passer la soirée sur la piste de danse. On attend la suite avec impatience!

Amélie Revert


Quétaine sublimé: Reprises Vol. 2, Safia Nolin

On a passé la semaine à fredonner Tous les cris les S.O.S. C’est la faute à Safia Nolin, qui a intégré ce vers d’oreille à son deuxième album-surprise de reprises. Outre ce hit indémodable, la chanteuse a réarrangé à sa manière (lire: voix profonde et guitares sombres) sept autres tubes de karaoké, dont Et cetera et Je serai (ta meilleure amie). Une fois de plus, elle relève le défi de rendre émouvantes des chansons qui ne le sont pas toujours de prime abord.

Marie-Lise Rousseau

Articles similaires