Culture
12:32 7 janvier 2020 | mise à jour le: 7 janvier 2020 à 12:33 temps de lecture: 1 minutes

L’exposition Yoko Ono de la Fondation Phi à la conquête du Canada et de l’Europe

L’exposition Yoko Ono de la Fondation Phi à la conquête du Canada et de l’Europe
Photo: Richard-Max Tremblay/Collaboration spéciale Fondation Phi pour l'art contemporainYoko Ono, Liberté conquérante à la Fondation Phi

C’est un succès. Avec plus de 19 000 visiteurs l’année dernière à la Fondation Phi pour l’art contemporain, l’exposition Yoko Ono: Liberté conquérante sera présentée d’abord à Calgary et à Vancouver cette année, puis à Amsterdam en 2021.

L’exposition la plus populaire de l’histoire de la Fondation Phi met en lumière l’engagement social, politique et féministe de Yoko Ono. Elle est la première artiste à avoir aboli la frontière entre l’art et le public grâce a des œuvres participatives et ludiques, dont les fameuses instructions.

«Elle a bouleversé la notion de l’art en inventant les instructions, ces œuvres qui ne sont que du texte», avait déclaré à Métro Gunnar B. Kvaran, l’un des commissaires de l’exposition, l’année passée.

Le Contemporary Calgary sera le premier à recevoir Liberté conquérante du 21 mai au 23 août, puis celle-ci voyagera jusqu’au Vancouver Art Gallery cet automne. Direction ensuite les Pays-Bas en janvier prochain, puisque ce sera au tour Kunsthalle Amsterdam d’accueillir l’exposition.

Articles similaires