Culture
09:50 13 janvier 2020 | mise à jour le: 13 janvier 2020 à 10:22 temps de lecture: 2 minutes

«Brotherhood» de la québécoise Meryam Joobeur nommé aux Oscars

«Brotherhood» de la québécoise Meryam Joobeur nommé aux Oscars
Photo: Collaboration spéciale Travelling DistributionBrotherhood de Meryam Joobeur

Les nominations aux Oscars viennent de tomber: le film Brotherhood, de la cinéaste montréalaise Meryam Joobeur, a été retenu par l’Académie des arts et des sciences du cinéma dans la catégorie Meilleur court-métrage de fiction.

«Ce moment résonne au-delà de ma vie et de mon cinéma comme première nomination pour mon pays d’origine, la Tunisie. Je tiens à remercier tout particulièrement la communauté cinématographique québécoise, tunisienne et internationale pour leur soutien à la création de Brotherhood, un film tourné dans l’un de ces petits endroits reculés du monde, mais qui a réussi à parler au-delà des frontières» a réagit Meryam Joobeur dans un communiqué.

Brotherhood n’en est pas à sa première récompense. Il y a deux ans, le film a remporté le Prix du meilleur court métrage canadien au Festival de Toronto et le Prix Iris du meilleur court-métrage de fiction l’année passée lors du Gala Québec Cinéma. Avec plus de 150 sélections, dont Sundance en 2019, et une soixantaine de prix ramassés dans 48 pays, tous les espoirs sont ainsi permis.

Meryam Joobeur raconte dans Brotherhood l’histoire de Mohamed, un berger tunisien profondément bouleversé par le retour de Syrie de son fils aîné Malek et de sa mystérieuse femme.

Pour les Oscars cette année, il concourt aux côtés des courts-métrages Nefta Football Club, The Neighbors’ Window, Saria et A Sister.

Le film a été produit par la société Midi La Nuit, qui était déjà nommée aux Oscars en 2019 avec FAUVE de Jérémy Comte, et distribué par la compagnie québécoise Travelling.

La 92ᵉ cérémonie des Oscars se déroulera le 9 février au Théâtre Dolby de Los Angeles.

 

Articles similaires