Culture
12:14 24 janvier 2020 | mise à jour le: 24 janvier 2020 à 12:14

Une production québécoise en ouverture de la Berlinale

Une production québécoise en ouverture de la Berlinale
Photo: Archives | MétroPhilippe Falardeau

Le Québec rayonnera à la 70e édition de la Berlinale alors que le nouveau film du cinéaste Philippe Falardeau marquera son ouverture en première mondiale le 20 février. 

«Je suis ravi (et un peu sous le choc) d’apprendre que My Salinger Year ouvrira la Berlinale. Nous ne pouvions espérer une meilleure première mondiale. Quand on regarde les films qui ont lancé le festival dans le passé, mon équipe et moi ne pouvons qu’être honorés de faire partie de la liste», a déclaré M. Falardeau, dans un communiqué. 

Dans les derniers jours, la liste des oeuvres québécoises et canadiennes sélectionnées pour la Festival international du film de Berlin n’a cessé de s’allonger. Parmi celles-ci, on compte entre autres le court métrage d’animation Le mal du siècle, de Catherine Lepage, La Déesse des mouches à feu, d’Anaïs Barbeau-Lavalette ainsi que la comédie satirique The Twentieth Century, de Matthew Rankin. 

Un honneur

Rares sont les films québécois qui ont marqué l’ouverture d’un prestigieux festival européen. Il s’agirait en fait du premier depuis 40 ans. En 1980, le film Fantastica, de Gilles Carle, avait alors fait l’ouverture du festival de Cannes, en France.

Les attentes sont d’ailleurs grandes à l’égard du huitième long métrage de Pierre Falardeau. My Salinger Year, inspiré du livre autobiographique homonyme de Joanna Rakoff, met notamment en vedette Margaret Qualley (Once Upon a Time…in Hollywood) et Douglas Booth (The Riot Club). Le film, qui se déroule dans les années 1990, met aussi de l’avant le jeune comédien québécois Théodore Pellerin, qui est de plus en demande, tant au Québec qu’aux États-Unis. 

Ce huitième long métrage de Philippe Falardeau a été produite en bonne partie par la société montréalaise micro_scope, qui a notamment produit les films québécois Incendies et Monsieur Lazhar, de Philippe Falardeau, qui a reçu une pluie d’éloges aux États-Unis en 2012.

Dans les dernières années, de nombreux grands noms du cinéma ont ouvert la Berlinale, dont la danoise Lone Scherfig (The Kindness of Strangers), l’américain Wes Anderson (Isle of Dogs) et la réalisatrice espagnole Isabel Coixet (Personne n’attend la nuit).

La Berlinale aura lieu du 20 février au premier mars.

Articles similaires