Culture
10:18 26 janvier 2020 | mise à jour le: 26 janvier 2020 à 10:39 temps de lecture: 2 minutes

«Brotherhood» au palmarès du festival Plein(s) Écran(s)

«Brotherhood» au palmarès du festival Plein(s) Écran(s)
Photo: Collaboration spéciale Travelling DistributionBrotherhood de Meryam Joobeur

La quatrième édition du festival de cinéma Plein(s) Écran(s) s’est achevée hier, récompensant Brotherhood de trois prix. Ève, Hors de l’eau, Un homme éternue et meurt et Parlons ergonomie figurent aussi sur la liste des lauréats.

Le court métrage de la cinéaste montréalaise Meryam Joobeur a ainsi remporté le Grand prix Plein(s) Écran(s), le Prix des Pairs et le prix du jury étudiant. Après avoir déjà ramassé une soixantaine de distinctions en 2019, Brotherhood se positionne donc confortablement dans la course aux Oscars.

Le film représentera en effet le Québec et la Tunisie dans la catégorie du meilleur court métrage de fiction le 9 février prochain à Los Angeles.

Brotherhood l’histoire d’un berger tunisien bouleversé par le retour de Syrie de son fils aîné et de sa mystérieuse femme.

Lauréats québécois et français

La cérémonie de clôture du festival dédié aux courts métrages sur Facebook a eu lieu samedi 25 janvier au Centre Phi. L’occasion pour Plein(s) Écran(s) d’annoncer qu’un record d’audience a été battu cette année, avec 2,2 millions de visionnements dépassés.

Le Prix Coup de coeur est décerné au film d’animation Parlons ergonomie de Rachel Samson, tandis que le Prix du Public revient à Un homme éternue et meurt de Charles Parisé, qui a obtenu un nombre record de 465 partages.

Côté récompenses françaises, Ève d’Agathe Riedinger reçoit le Prix Télérama et le Prix du public France est remis au court métrage d’animation Hors de l’eau du collectif Thibault Leclercq, Valentin Lucas, Joël Durand, Andrei Sitari, Simon Duong Van Huyen. 

Tous les courts métrages récompensés sont disponibles dimanche sur la page Facebook de Plein(s) Écran(s).

Articles similaires