Soutenez

Critiques musique: Olivier Bélisle, Alex Nicol, Mille Milles, Many Masks

Olivier Bélisle
Broderie dOlivier Bélisle Photo: Collaboration spéciale

Ce n’est pas parce que la Terre a arrêté de tourner qu’on a pas besoin de musique, bien au contraire! Cette semaine, l’équipe de Métro a écouté pour vous les derniers albums d’Olivier Bélisle, Alex Nicol, Mille Milles et Many Masks.

••••• Sublime     •••• Recommandé     ••• Bon     •• Moyen   • Sans intérêt

Rude dentelle

Olivier Bélisle
Broderie
•••½

Avouons tout de suite notre ignorance: on ne connaissait pas grand-chose du travail solo d’Olivier Bélisle, qui manie aussi le banjo et la guitare au sein du groupe Canailles. Avec ce troisième album solo, on découvre pourtant un auteur-compositeur-interprète accompli qui a trouvé sa niche: un folk artisanal, parfois rugueux, mais tout de même conçu avec finesse. Parmi la douzaine de chansons que Bélisle a brodé, on recommande particulièrement la truculente Crabe ou pas et Le Spag, beau morceau de délicate nostalgie. Benoit Valois-Nadeau

Doux flottement

Alex Nicol
All for Nada
•••½

L’écoute du premier album d’Alex Nicol est un moment très agréable, presque de flottement. Pendant huit morceaux, le Montréalais nous promène au rythme de sa voix délicate et d’instruments tout aussi gracieux. Parfois, on sourit lorsque certaines mélodies, et surtout And I Wonder, nous rappellent subtilement un Radiohead des années 1990. Du très intime When you’re Blue, avec son piano doux, se dégage un charme puissant. On espère avoir un jour – bientôt – l’occasion de le voir sur scène! Amélie Revert

Mille mystères

Mille Milles
Mille Milles
•••

Mille Milles, c’est le premier projet solo de Vincent Legault, membre de Dear Criminals. C’est aussi une rencontre avec l’actrice et dramaturge Évelyne de la Chenelière, dont les textes et la voix viennent habiller cet album aux sonorités électroniques minimalistes. L’union des deux créateurs a produit un objet étrange aux confins entre la musique de chambre, le théâtre et la poésie. S’il est parfois un peu hermétique, l’objet mérite tout de même d’être découvert pour sa grande originalité et son aura de mystère. Benoit Valois-Nadeau

Intriguant objet

Many Masks
The Ride
•••

A-t-on déjà entendu la musique de Many Masks auparavant? Voilà ce qui nous passe par la tête en écoutant le premier EP du mystérieux Montréalais. C’est étrange à quel point la familiarité côtoie la nouveauté dans les cinq titres qui composent The Ride. L’ensemble est bon, les mélodies électroniques planantes et la voix calme de Joseph sont en harmonie, mais on se demande quand même s’il ne manquerait pas une légère touche d’originalité… En tout cas, on veut en savoir plus! Amélie Revert

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.