Culture
15:05 29 juin 2020 | mise à jour le: 29 juin 2020 à 16:46

Le Cirque du Soleil se place à l’abri de ses créanciers

Le Cirque du Soleil se place à l’abri de ses créanciers
Photo: Collaboration spéciale Cirque du SoleilCirque du Soleil

Le Cirque du Soleil a annoncé lundi avoir déposé une demande de protection contre ses créanciers en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC). «Approximativement» 3480 employés ont été mis à pied de manière permanente, selon un communiqué du Cirque.

La requête déposée en vertu de la LACC sera entendue mardi par la Cour supérieure du Québec.

Le Cirque a annoncé avoir conclu une convention d’achat avec ses actionnaires actuels TPG, Fosun et la Caisse de dépôt et placement du Québec et avec Investissement Québec en tant que prêteur. Investissement Québec fournira un financement par emprunt de 200 M$ en devises américaines pour appuyer l’acquisition proposée.

Si la Cour accorde l’ordonnance initiale demandée, la Société demandera sa reconnaissance provisoire immédiate aux États-Unis en vertu du chapitre 15 du «US Bankruptcy Code».

Aux termes de la Convention d’achat proposée, les Actionnaires injecteront 300 M$US de liquidités dans l’entreprise restructurée afin de supporter un redémarrage réussi, dédommager en partie les employés affectés et les partenaires du Cirque du Soleil, et assumer certaines obligations en souffrance de la Société, notamment à l’égard des détenteurs de billets touchés par l’annulation des spectacles, indique le communiqué de presse du Cirque.

«La Convention proposée prévoit également, dans le cadre de l’injection de 300 M$US de liquidités, la création d’un fonds dédié aux employés de 15 M$US pour apporter une aide financière aux employés, ainsi qu’un fonds dédié de 5 M$US aux entrepreneurs indépendants afin de payer les obligations de la Société à l’égard des artisans et des artistes indépendants.»

«Au cours des 36 dernières années, le Cirque du Soleil a connu un immense succès et a toujours été rentable. Toutefois, compte tenu de l’absence de revenus depuis la fermeture forcée de tous nos spectacles en raison de la COVID-19, la direction devait agir de façon décisive pour protéger l’avenir de la Société», a déclaré Daniel Lamarre, président et chef de la direction du Groupe Cirque du Soleil.

«La Convention d’achat et le processus de vente et de sollicitation d’investissement placent le Cirque en position de sortir de la protection de la LACC en tant qu’entreprise plus forte. L’engagement ferme des Actionnaires – qui comprend des fonds supplémentaires pour soutenir nos employés, contractants et partenaires essentiels touchés, tous importants pour le retour du Cirque – reflète notre croyance mutuelle dans la force et le potentiel à long terme de notre marque. Je suis impatient de relancer nos opérations et de rassembler notre équipe, afin de recréer l’enchantement du Cirque du Soleil pour nos millions de fans dans le monde entier», a ajouté M. Lamarre.

Articles similaires