Culture
12:02 9 juillet 2020 | mise à jour le: 10 juillet 2020 à 15:55 temps de lecture: 4 minutes

Dénonciation: largué par sa maison de disques, Bernard Adamus présente ses excuses

Dénonciation: largué par sa maison de disques, Bernard Adamus présente ses excuses
Photo: Josie Desmarais/MétroBernard Adamus

Visé par des allégations d’inconduite lors de la récente vague de dénonciation, le chanteur Bernard Adamus a présenté ses excuses avant d’annoncer qu’il prenait une pause de sa vie artistique.

Mercredi, sa maison de disques, Dare to Care Records, avait déclaré qu’elle mettait fin à sa collaboration avec l’artiste.

«Aux victimes qui ont parlé : nous vous écoutons, nous vous entendons et nous donnons de la valeur à vos témoignages, pouvait-on lire dans un court message publié sur Facebook et Instagram.

«Les valeurs de Dare To Care prônent un environnement sécuritaire et exempt de toute forme de violence ou d’abus. Dare To Care a mis fin à sa relation d’affaires avec Bernard Adamus suite aux dénonciations dont il a fait l’objet. Nous nous engageons à être plus vigilants et proactifs pour nous assurer que tous les gens avec qui nous travaillons respectent ces mêmes valeurs.»

«Mea culpa»

Bernard Adamus a réagi via Instagram.

Dans un message intitulé «Mea culpa», l’auteur-compositeur-interprète a reconnu avoir eu des comportements inappropriés.

«J’ai souvent débordé, trop et trop souvent», a-t-il écrit.

«Je sais pas exactement par où commencer à part être le plus humble possible et avoué que j’ai souvent exagéré, que le sexe et l’alcool se sont trop souvent mal mélangés dans ma très tumultueuse vie depuis 10 ans dans l’industrie de la musique d’ici.»

Bernard Adamus impute une partie de ses déboires à sa consommation excessive d’alcool.

«À bien des égards, j’ai beaucoup de torts, je l’admet, et j’y travaille beaucoup depuis un bon bout, je consulte, je ne bois pas du tout. J’avance du mieux que je peux dans ce marasme d’alcoolisme qui est venu avec les années détruire plusieurs aspects de ma vie. Si je vous ai offensé, blessé qui que vous soyez, je m’en excuse plus que sincèrement.»

«J’ai été vulgaire, grossier, arrogant et très saoul trop souvent. Il est plus que temps d’y mettre un frein, et de donner un grand coup de barre dans mon existence.» Bernard Adamus

Affirmant avoir été «agressif» dans ces gestes et paroles à plusieurs reprises, le chanteur annonce prendre une pause pour «travailler sur [lui].

Âgé de 42 ans, Bernard Adamus a lancé quatre albums, dont le plus récent, C’qui nous reste du Texas, paru au printemps 2019.

Gagnant des Francouvertes en 2010, il a été sacré révélation de l’année au gala de l’ADISQ 2011.

Il a également remporté le Félix de l’Album alternatif de l’année en 2016 pour son troisième long jeu, Sorel Soviet So What.

Le patron de Dare to Care se retire de ses fonctions

Dans la foulée de cette affaire, le patron de Dare to Care Éli Bissonnette a annoncé jeudi après-midi qu’il se retirait de ses fonctions pour une durée indéterminée. «Je reconnais qu’en n’agissant pas, j’ai été complice de tout un système qui maintient les victimes dans le silence», a-t-il écrit.

«Est-ce que j’étais au courant des rumeurs le concernant? Oui. Est-ce que j’ai déjà essayé de creuser pour comprendre à quoi on faisait face? Oui, mais pas assez. Est-ce que je savais tout? Non. Est-ce que j’ai déjà essayé de faire taire qui que ce soit? Non. Est-ce que j’ai déjà versé une somme d’argent pour faire taire quelqu’un? Jamais de la vie ; je n’aurais pas pu me regarder dans le miroir. Est-ce que j’ai pris la décision de continuer à travailler avec Bernard Adamus? Oui. Est-ce que c’était une erreur? Oui. Je la dénonce et l’assume», ajoute-t-il.

Articles similaires