Culture
16:38 29 juillet 2020 | mise à jour le: 29 juillet 2020 à 16:41 temps de lecture: 3 minutes

L’artiste visuelle autochtone Hannah Claus remporte le Prix Giverny Capital

L’artiste visuelle autochtone Hannah Claus remporte le Prix Giverny Capital
Photo: Dayna Danger/Collaboration spécialeHannah Claus

L’artiste multidisciplinaire montréalaise de descendance Kanien’kehá:ka (mohawk) et britannique Hannah Claus est la lauréate de la huitième édition du Prix Giverny Capital 2020. Elle se mérite ainsi une bourse de 10 000$.

Elle a été sélectionnée pour son «travail assidu et soutenu en arts visuels» par un jury composé notamment de Marie-Ève Beaupré, conservatrice de la collection au Musée d’art contemporain de Montréal (MAC), Louise Déry, directrice de la Galerie de l’UQAM et Sylvie Lacerte, conservatrice de l’art québécois et canadien contemporain au Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM).

«Le jury a privilégié sa candidature afin de souligner la qualité de ses univers sensoriels, qui font appel à la mémoire et à la transformation, et pour célébrer son travail réalisé depuis plus de vingt ans et diffusé à travers l’Amérique du Nord, en Allemagne, en Suisse, au Mexique et au Chili», a déclaré Marie-Ève Beaupré par voie de communiqué.

Sa pratique artistique imprégnée de sa culture autochtone met en évidence «des façons de comprendre et d’être en relation avec les mondes qui nous entourent», ajoute la conservatrice du MAC.

Hannah Claus est membre du conseil d’administration du Conseil des arts de Montréal, cofondatrice de daphne, un nouveau centre d’artistes autochtone. Elle a été élue à la confrérie nord-américaine Eiteljorg en 2019.

L’artiste membre de la communauté Kanien’kehá:ka de Tyendinaga habite et travaille à Montréal depuis 2001. Ses œuvres sont actuellement exposées dans le cadre de la Biennale d’art contemporain autochtone et au Musée national des beaux-arts du Canada.

L’an dernier, le Musée McCord lui a consacré une exposition nommée c’est pas pour rien qu’on s’est rencontré.

Soutien en temps de pandémie

Le Prix Giverny Capital est décerné aux deux ans à un artiste en arts visuels québécois. Sa remise était initialement prévue pour 2021, mais dans le contexte de la pandémie de COVID-19, la firme Giverny Capital a tenu à «offrir son soutien financier» à un artiste local.

«Dans le contexte de la crise actuelle, le milieu des arts visuels étant fortement fragilisé, nous tenions à faire montre de solidarité en épaulant une créatrice ou un créateur du Québec, et ainsi l’aider à poursuivre son travail artistique en cette période difficile», a déclaré son président François Rochon.

Articles similaires

14:52 21 juin 2019 | mise à jour le: 21 juin 2019 à 18:49 temps de lecture: 2 minutes
Virée au musée