Culture
05:30 9 octobre 2020 | mise à jour le: 9 octobre 2020 à 07:10 temps de lecture: 5 minutes

Sur vos écrans cette semaine…«Eternal Beauty», «Excalibur», «Sybil» et bien d’autres

Sur vos écrans cette semaine…«Eternal Beauty», «Excalibur», «Sybil» et bien d’autres
Photo: Collaboration spécialeEternal Beauty de Craig Roberts.

Cette semaine, on vous conseille Excalibur, Sybil, Eternal Beauty et bien d’autres.

(1): Chef d’oeuvre, (2): Remarquable, (3): Très bon, (4): Bon, (5): Moyen, (6): Médiocre, (7): Minable.

The Boys in the Band

(4)

Drame de moeurs réalisé par Joe Mantello.

Mettant en vedette Jim Parsons, Zachary Quinto, Matt Bomer.

C’est quoi ? Manhattan, 1968. Un gay célibataire reçoit ses amis dans son penthouse pour fêter l’anniversaire de l’un d’entre eux. L’irruption d’un ami d’université, hétérosexuel, marié et ignorant l’orientation sexuelle de son hôte, a l’effet d’une douche froide sur les convives.

C’est comment ? Le thème, les dialogues, le décor sublime, jusqu’au jeu délibérément emphatique des acteurs, conspirent à faire de cette adaptation de la pièce de Mart Crowley une antiquité astiquée avec soin, à seule fin de briller. Réquisitionnant la distribution de la plus récente production de Broadway, THE BOYS IN THE BAND rend cependant très bien le climat oppressant de l’époque.
Sur Netflix

 

 

Eternal beauty

(3)

Drame psychologique réalisé par Craig Roberts.

Mettant en vedette Sally Hawkins, Billie Piper, Morfydd Clark.

C’est quoi ? Schizophrène depuis qu’elle a été abandonnée au pied de l’autel par son fiancé au seuil de l’âge adulte, une quadragénaire galloise mise tous ses espoirs amoureux sur un aspirant musicien, qui souffre lui aussi de maladie mentale.

C’est comment ? Dans une performance déchirante, en écho à sa composition dans MAUDIE, Sally Hawkins incarne avec éloquence la vulnérabilité, la désorientation et la solitude des personnes psychotiques. Au diapason, la mise en scène traduit, par d’habiles jeux d’éclairages et de changements de couleurs, l’univers mental de la protagoniste.
En vidéo sur demande

 

 

 

Excalibur

(2)
Drame fantastique réalisé par John Boorman.

Mettant en vedette Nicol Williamson, Nigel Terry, Helen Mirren.

C’est quoi ? Son épouse s’étant éprise de son meilleur chevalier, le roi Arthur se laisse entraîner par sa demi-soeur sorcière dans une liaison dont naît un fils, qui deviendra son ennemi.

C’est comment ? Cette adaptation par John Boorman (DELIVRANCE) de la légende des Chevaliers de la Table ronde se présente dans un traitement extravagant et une imagerie nettement stylisée, où le fantastique et la sorcellerie sont à l’honneur. L’enchanteur Merlin, interprété avec verve par Nicol Williamson, tient le devant de la scène pendant une bonne partie du récit.
Samedi 23h30 sur Max

 

The Glorias

(4)

Drame biographique réalisé par Julie Taymor.

Mettant en vedette Julianne Moore, Alicia Vikander, Timothy Hutton.

C’est quoi ? New York, les années 1960. Au retour d’un voyage en Inde, durant lequel elle a pris conscience du sort des femmes issues des castes défavorisées, la journaliste Gloria Stenheim amorce son long combat pour la cause féministe.

C’est comment ? Original, vibrant et instructif, ce biopic inspiré des mémoires de Gloria Steinem offre un éclairage passionnant sur l’histoire du féminisme américain. Outre des longueurs et quelques effets fantaisistes moins réussis, Julie Taymor (FRIDA, ACROSS THE UNIVERSE) signe une oeuvre ambitieuse et émouvante, portée par une Julianne Moore plus éclatante que jamais.
En vidéo sur demande

Les Parfums

(5)

Comédie dramatique réalisée par Grégory Magne.

Mettant en vedette Emmanuelle Devos, Grégory Montel, Gustave Kervern.

C’est quoi ? Pour conserver la garde partagée de sa fille, un père célibataire est forcé de travailler comme chauffeur de limousine. Il doit ainsi composer avec les caprices de sa nouvelle cliente, une spécialiste des parfums au caractère bien trempé.

C’est comment ? Cette variation sur une formule usée (on pense à DRIVING MISS DAISY) est plombée par un scénario hésitant, aux enjeux flous et aux révélations trop tardives. Parfois intéressant, l’ensemble ronronne, sans temps mort, ni temps fort, propulsé par une réalisation élégante et des acteurs à l’aise dans des rôles taillés sur mesure pour eux.
Sur la plateforme du Cinéma du Parc en ligne

Sybil

(3)

Comédie dramatique réalisée par Justine Triet.

Mettant en vedette Virginie Efira, Adèle Exarchopoulos, Gaspard Ulliel.

C’est quoi ? Pour son premier roman, une ex-psychologue s’inspire des déboires d’une ultime patiente, actrice enceinte d’un célèbre comédien, qui forme un couple avec la réalisatrice du film qu’ils tournent sur l’île volcanique de Stromboli, en Italie.

C’est comment ? Fortes du succès de VICTORIA, Justine Triet et Virginie Efira refont équipe, avec un résultat encore plus impressionnant. Sur le fil, entre sombre drame et comédie satirique, ce nouveau portrait de femme gagne en complexité et en originalité. Efira y est plus intense et impudique que jamais, bien servie par une mise en scène maîtrisée, aux ambiances variées.
Sur la plateforme du Cinéma du Parc en ligne

 

 

Articles similaires