Culture
05:00 16 octobre 2020 | mise à jour le: 16 octobre 2020 à 10:09 temps de lecture: 4 minutes

Sarahmée: souligner l’implication dans la communauté

Sarahmée: souligner l’implication dans la communauté
Photo: Julie Bernard/CourtoisieLa chanteuse Sarahmée a profité du tournage de son clip pour remettre des souliers et ballons à des jeunes.

En prélude à son prochain album, la rappeuse Sarahmée présente un premier extrait, Le cœur a ses raisons, dans lequel elle souligne l’engagement de divers organismes communautaires.

«Cette année, avec tout ce qui se passe, j’ai décidé de m’impliquer davantage, et d’utiliser l’exposition médiatique que je peux avoir pour parler de sujets qui me touchent», confie la chanteuse.

C’est après des discussions avec son producteur que l’idée de mettre des organismes impliqués auprès des jeunes est apparue. Une idée qui a rapidement séduit toute l’équipe. Le budget consacré au tournage sera d’ailleurs réparti entre quatre organisations, soit Never was average, DOD Basketball, Équipe RDP et le Mouvement pour des écoles sans violence sexuelle.

«Je peux profiter de l’attention que j’ai pour mettre la lumière sur des gens qui font des choses très chouettes. Je sais que je suis dans une position privilégiée, et je ne le prends pas à la légère.» – Sarahmée

«Le but, ce n’était pas de faire uniquement un don en argent, mais de leur donner de la visibilité et faire en sorte que le travail qu’ils font soit reconnu. Ça permet de mettre un visage sur des gens qui contribuent, mais dont on n’entend pas nécessairement parler», explique Alex Authier, le réalisateur du clip.

À l’instar des autres membres de l’équipe de tournage, il a choisi de travailler bénévolement et de reverser son salaire aux organismes impliqués.

Inspiration pour les jeunes

Beverley Jacques, directeur de DOD Basketball, avait été approché par M. Authier, qu’il connaissait de longue date.

«Ça m’a montré qu’il y a beaucoup de gens qui regardent ce qu’on fait et qui en sont reconnaissants, souligne-t-il. C’était une expérience, qui je l’espère, sera inoubliable pour les jeunes. Ils ne s’y attendaient vraiment pas.»

Au cours de la journée, ceux-ci ont d’ailleurs eu droit à des souliers, ballons, et chandails neufs qui leur ont été offert par l’équipe de tournage.

Au-delà de l’aspect caritatif, c’est la présence de la chanteuse et son implication qui pourrait avoir une influence positive pour les jeunes selon M. Jacques.

«Ça leur montre une femme qui a réussi, et qui est en charge. Ils voient que c’est possible de suivre ses passions et d’avoir du succès. Il suffit d’y croire. C’est aussi ce que montrent les paroles de la chanson», constate M. Jacques.

Une responsabilité que la chanteuse ne prend cependant pas à la légère.

«Je suis contente de pouvoir être dans cette position aujourd’hui. Je peux profiter de l’attention que j’ai pour mettre la lumière sur des gens qui font des choses très chouettes. Je pense que ça leur fait du bien de voir que des gens passent à eux», confie Sarahmée.

Un nouvel album en vue

Sortie vendredi, la pièce Le cœur a ses raisons est un prélude au prochain album de la chanteuse. Elle n’annonce cependant aucune date de sortie pour l’instant.

«On sera dans la continuité d’Irréversible. Je vais pousser encore davantage les sujets et thématiques que j’aborde. Au niveau des sonorités, on va continuer dans l’afro et le rap, mais je passe à un autre niveau», révèle-t-elle.

Un album qui arrive rapidement, alors qu’Irréversible, son précédent, est sorti en 2019. «On est dans une époque où les gens consomment vite, rappelle Sarahmée. Je vais attendre que j’aime chaque chanson pour le présenter, mais on profite de ce momentum

Plus récemment, l’artiste a également pu participer aux Francos de Montréal. L’année a également été remplie d’émotion, entre le confinement lié à la pandémie et le mouvement du Black Lives Matters.

«C’est beaucoup de flux d’informations en même temps. C’est de prendre une pause pour l’absorber avant de le remettre en musique. On ne peut pas vivre et écrire en même temps, ça prend un peu de recul», mentionne-t-elle.

Articles similaires