Soutenez

La première série TV russo-américaine va voir le jour

Alexandre Rodnianski Photo: Ian Gavan/Getty Images

Un studio russe, producteur notamment du film Leviathan primé à Cannes, a annoncé lundi le lancement de la première série TV russe coproduite avec une plateforme de vidéo à la demande américaine, qui racontera l’histoire vraie d’un tueur en série sibérien.

«Nous lançons une première en Russie, la coproduction d’une série conjointement avec la plateforme américaine Topic, créée par la compagnie First Look Média», a indiqué à l’AFP le directeur du studio Non stop Production, Alexandre Rodnianski.

Basé sur des évènements réels, Terre gelée (Frozen Land) racontera l’histoire de Dmitri Lebed, un tueur en série qui se faisait passer pour un chauffeur de taxi et a été condamné en avril 2019 à la prison à perpétuité pour le meurtre et le viol d’au moins onze jeunes femmes entre 2012 et 2017.

«L’histoire du tueur en huit épisodes sera racontée non pas à travers les yeux des enquêteurs, ni ceux de ses victimes, mais ceux d’une femme qui l’aimait et ne voulait pas croire à sa culpabilité», a précisé Alexandre Rodnianski.

La série, qui doit sortir sur Topic en 2022, sera réalisée par Valeria Gaï Germanica dont le premier long-métrage de fiction, «Ils mourront tous sauf moi», a obtenu la mention spéciale Caméra d’Or à Cannes en 2008.

Non stop Production a produit plusieurs films d’un des cinéastes russes les plus réputés, Andreï Zviaguintsev, dont Faute d’amour qui a décroché le Prix du Jury au Festival de Cannes en 2017.

Le précédent film d’Andreï Zviaguintsev également produit par Non stop Production, Léviathan, avait reçu le Prix du scénario à Cannes en 2014.

La vidéo à la demande a explosé en Russie et dans le reste du monde depuis le début de la pandémie de coronavirus et les mesures de confinement prises à travers le monde.

De nombreuses entreprises se sont lancées sur le créneau comme Topic, disponible uniquement aux États-Unis et au Canada. Le groupe est une filiale de l’entreprise First Look Media, qui appartient au milliardaire franco-américain Pierre Omidyar, fondateur d’eBay.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.