Culture
08:49 15 janvier 2021 | mise à jour le: 15 janvier 2021 à 10:20 temps de lecture: 5 minutes

7e ciel: on craque pour «The ­Climb», «Au pays du bonheur», «Soul»…

7e ciel: on craque pour «The ­Climb», «Au pays du bonheur», «Soul»…
Photo: Collaboration spéciale Sony ­Pictures ­Classics«La montée» (The ­Climb)

Les journalistes de Métro vous livrent leur sept coups de cœur culturels de la semaine dont le film The Climb, l’émission Au pays du bonheur et le film d’animation Soul.

The ­Climb

Depuis la fermeture des cinémas, plusieurs nouveautés passent sous le radar. Il serait franchement dommage de passer à côté de cette rafraîchissante ­tragi-comédie qui dépeint l’amitié en montages russes de deux trentenaires. Le film s’ouvre de façon mémorable alors que ­Mike (Michael ­Angelo ­Covino, aussi réalisateur et coscénariste) confie à ­Kyle (Kyle ­Marvin, coscénariste et véritable ami de son partenaire de création) qu’il couche avec sa fiancée. Ce qui aurait pu sonner le glas de leur amitié donne plutôt une tournure déroutante et profondément émouvante à leur relation. The ­Climb séduit par sa vérité, le jeu de ses interprètes, ses formidables ­plans-séquences – qui servent réellement le récit – et sa construction narrative audacieuse, rythmée par des transitions délicieusement décalées. Un réel coup de cœur, qui a d’ailleurs été sacré ­Coup de cœur du jury d’Un certain regard à ­Cannes en 2019 (ex aequo avec ­La femme de mon frère de Monia Chokri). ­
Marie-Lise ­Rousseau

 

Au pays du bonheur

Qu’­est-ce que le bonheur ? C’est ce que se demande ­Marc-André ­Carignan dans sa série documentaire basée sur le fameux ­Rapport mondial sur le bonheur des ­Nations unies. Il est ainsi allé à la rencontre des populations locales en quête de leur définition. De la pura vida du ­Costa ­Rica à la liberté d’expression et la spiritualité de la capitale taïwanaise ­Taipei avec un détour à ­Mexico et sa culture si riche, l’animateur nous embarque avec lui, nous faisant nous questionner nous aussi, sur notre propre rapport au bonheur.
Les vendredis à 22h sur ­TV5 ­
Amélie ­Revert

 

Soul

Quel est le sens de l’existence ? ­La vie ­vaut-elle la peine d’être vécue ? ­Voilà des questions qu’on se pose en suivant les péripéties entre la vie et la mort de ­Joe ­Gardner, prof de musique qui rêve de faire carrière comme musicien de jazz. Malgré son intrigue parfois trop cérébrale, ce film d’animation de ­Pixar signé ­Pete ­Docter (Up, ­Inside ­Out) émerveille avec ses images grouillantes de ­New ­York et oniriques de l’­au-delà. Petit extra : la chanteuse ­Elisapie y prête sa voix le temps d’une réplique en inuktitut.
Sur ­Disney+ ­
Marie-Lise ­Rousseau

 

Les enquêtes de ­Sgoubidou

«De maigres intrigues aux dénouements décevants.» ­Voilà une formule inhabituelle pour appâter les lecteurs. Cette description en quatrième de couverture de cette ­BD de ­Cathon donne le ton. Un ton singulier et loufoque qui a le don de faire sourire. À la fois parodie et hommage des récits de série B et des comics d’Archie, ­Les enquêtes de ­Sgoubidou relate les péripéties rocambolesques d’un détective canin pas très futé, mais drôlement attachant. Une lecture qui divertira les jeunes et les moins jeunes.
Aux éditions ­Pow ­Pow ­
Marie-Lise ­Rousseau

 

Astrologie bienveillante

L’ouvrage de ­Josée-Anne ­Sarazin-Côté porte bien son nom. L’autrice nous initie en effet à l’astrologie de la façon la plus douce et didactique qui soit. D’abord, elle nous éclaire sur son parcours, sa démarche, avant une introduction complète des quatre éléments; le feu, l’air, la terre et l’eau. Bien plus que l’horoscope quotidien, les astres nous permettraient de considérer notre propre existence à travers un prisme ésotérique qui, en ces temps incertains, nous amène un peu de réconfort.
Aux éditions ­Goélette
Amélie ­Revert

 

Pretend ­It’s a ­City

Ah, ­New ­York ! ­Il y a mille et une façons d’en brosser le portrait, mais c’est sans aucun doute le ­dernier-né du maître du cinéma ­new-yorkais ­Martin ­Scorsese qui pique notre curiosité ces derniers temps. Et c’est à travers les yeux de la charismatique ­Fran ­Lebowitz que nous nous rendons, le temps d’une ­mini-série, dans la ville qui ne dort jamais. Le bruit des rues, l’humour acide de notre guide et le plaisir de voir le réalisateur hilare à l’écran nous mettent tellement de baume au cœur ! ­
Sur ­Netflix
Amélie ­Revert

 

Alice ­In ­Borderland

Cette adaptation du manga éponyme de ­Haro ­Aso ne laisse pas indifférent. La série met en scène des jeunes ­Japonais devant survivre à des épreuves mortelles dans un ­Tokyo vidé de ses habitants (cela vous rappelle quelque chose ?). En revisitant le concept d’un jeu mortel et sadique à la ­Battle ­Royale ou son penchant occidental, ­Hunger ­Games­Alice ­In ­Borderland vient surtout casser la malédiction des adaptations ratées. Un visionnement à la fois terrifiant et captivant.
Sur ­Netflix
Martin ­Nolibé


Et on se désole pour…

La surabondance de téléréalités

Big ­Brother ­Célébrités, ­Star ­Académie, L’Amour est dans le pré… ­Il semble y avoir plus de téléréalités que jamais sur notre petit écran cet hiver. Sans vouloir snober ce genre de télé axé sur le divertissement – on adore la flamboyante ­Varda Étienne, candidate vedette de ­Big ­Brother –, on craint que l’offre de plus en plus abondante de téléréalités ne nuise aux essentielles productions de fictions, de documentaires et d’émissions d’affaires publiques.
Marie-Lise ­Rousseau

Articles similaires