Culture

Sur vos écrans cette semaine… «Finding ‘Ohana», «Penguin Bloom», «Palmer»

FINDING 'OHANA Photo: Capture d'écran

Cette semaine, on vous conseille les films Finding ‘Ohana, Penguin Bloom, Palmer et d’autres.

(1): Chef d’oeuvre, (2): Remarquable, (3): Très bon, (4): Bon, (5): Moyen, (6): Médiocre, (7): Minable.

THE DIG

(4)

Drame biographique britannique réalisé par Simon Stone mettant en vedette Carey Mulligan, Ralph Fiennes, Lily James.

C’est quoi? À l’aube de la Seconde Guerre mondiale, une jeune veuve charge un archéologue autodidacte d’exécuter des fouilles sur son domaine du comté de Surrey. Le chercheur y découvre des artefacts qui remettent en question les fondements de l’histoire officielle britannique.

C’est comment? Basé sur un récit vécu, ce drame classieux, sur la marche de l’Histoire et la fragilité du temps qui passe, intéresse mais passionne rarement, à force de diluer son propos dans des intrigues secondaires. Restent les plaisirs solides d’un drame intelligent, au carrefour de James Ivory et Terrence Malick, porté par les impeccables Ralph Fiennes et Carey Mulligan.

Disponible sur Netflix


FINDING ‘OHANA

(5)

Drame américain d’aventures réalisé par Jude Weng mettant en vedette Kea Peahu, Alex Aiono, Lindsay Watson.

C’est quoi? Quand leur mère retourne dans son village natal hawaïen pour veiller sur leur grand-père malade, un frère et une soeur de Brooklyn profitent de leur été sur l’île pour partir à la recherche d’un trésor légendaire.

C’est comment? Cette molle variation sur THE GOONIES tente de fusionner chasse au trésor, drame familial et réflexion sur la transmission. Un vaste programme que le film traite sans finesse, à coups de dialogues empesés et de scènes d’action quelconques. Bref, ce FINDING ‘OHANA est un pur produit de consommation, mis en scène et interprété de manière tout juste adéquate.

Disponible sur Netflix


JEUNESSE (Boyhood)

(3)

Chronique américaine réalisée par Richard Linklater mettant en vedette Ellar Coltrane, Patricia Arquette, Ethan Hawke.

C’est quoi? De six à dix-huit ans, l’évolution de la vie d’un garçon du Texas auprès de sa soeur aînée et de leur mère divorcée. Les peines, les joies, les déménagements, les changements d’école, le garçon expérimente pour la première fois tout ce qui construit une vie.

C’est comment? Expérience unique de cinéma, tournée sur une période de 12 ans, BOYHOOD assemble les deux obsessions du réalisateur de BEFORE MIDNIGHT (la jeunesse et le temps qui passe) pour composer une touchante odyssée du quotidien. Le film est porté par une mise en scène naturelle et fluide, ainsi que par des interprètes foncièrement attachants.

Samedi 12H25 AM sur ICI RADIO-CANADA


PALMER

(4)

Drame américain réalisé par Fisher Stevens mettant en vedette Justin Timberlake, Ryder Allen, June Squibb.

C’est quoi? À sa sortie de prison, un ex-footballeur retourne vivre en Louisiane chez sa grand-mère, où il décroche un boulot de concierge et se fait le protecteur d’un garçon efféminé négligé par sa mère toxicomane.

C’est comment? Variation sur le motif rédempteur de l’homme et l’enfant (ABOUT A BOY, ST.VINCENT), PALMER passe par toutes les escales connues du genre. Avec adresse cependant et une sorte de mélancolie, qui s’exprime par la réalisation compétente et tranquille, ainsi que dans le tandem sans fausse note formé de Ryder Allen et Justin Timberlake.

Disponible sur APPLE TV+


PENGUIN BLOOM

(5)

Drame australien réalisé par Glendyn Ivin mettant en vedette Naomi Watts, Andrew Lincoln, Jacki Weaver.

C’est quoi? Après qu’un accident l’eut paralysée, une ancienne championne de surf sombre dans la dépression, puis retrouve goût à la vie au contact d’une pie blessée que ses enfants ont ramenée à la maison, et qu’elle s’est mise en devoir de soigner.

C’est comment? Adapté d’un roman à succès inspiré d’une histoire vraie, ce récit de reconstruction évite de justesse le pathos. Prévisible, le scénario laisse place à quelques fantaisies bienvenues, mises en scène sans grande originalité toutefois par l’Australien Glendyn Ivin. Touchante, Naomi Watts domine une distribution plutôt effacée.

Disponible sur Netflix


PRÉPARONS-NOUS À RESTER ENSEMBLE POUR UNE DURÉE INDÉTERMINÉE 

(4)

Drame sentimental hongrois réalisé par Lili Horvat mettant en vedette Natasa Stork, Viktor Bodo, Benett Vilmanyi.

C’est quoi? Une neurochirurgienne abandonne un emploi de rêve au New Jersey pour refaire sa vie dans son Budapest natal avec un compatriote rencontré dans un congrès. Mais quand ce dernier affirme ne pas la connaître, elle en vient à douter de la réalité de leur rencontre.

C’est comment? La puissante performance de Natasa Stork (aperçue dans WHITE GOD) et la réalisation atmosphérique de Lili Horvat nourrissent un suspense psychologique intrigant et prenant, sur les mirages de l’amour et la validité des perceptions. Hélas, le dénouement décevant vient près d’annihiler toute l’entreprise.

En vidéo sur demande sur le site du Cinéma Beaubien en ligne

Articles récents du même sujet