Culture
12:40 9 février 2021 | mise à jour le: 9 février 2021 à 17:07 temps de lecture: 2 minutes

#PourLAmourDeLaScene en soutien aux travailleurs de la musique

#PourLAmourDeLaScene en soutien aux travailleurs de la musique
Photo: 123RFUn concert devant public avant la pandémie

#PourLAmourDeLaScene veut mobiliser le public à la suite des conséquences désastreuses des fermetures liées à la pandémie sur l’industrie musicale. L’Association canadienne de musique sur scène (CLMA) a ainsi lancé sa campagne mardi sur les réseaux sociaux.

Celles et ceux qui trouvent le temps long sans concerts ni festivals peuvent désormais partager leurs meilleurs souvenirs sur les différentes plateformes grâce au mot-clic #PourLAmourDeLaScene. Un témoignage de soutien en photos et vidéos qui feront patienter les fans de musique en attendant la réouverture des salles de spectacle, croit la CLMA.

«Avoir accès à des salles de spectacle de différentes capacités est un élément crucial pour bâtir un bassin d’admirateurs et parvenir à gagner sa vie en tant qu’artiste. C’est déchirant de voir fermer des lieux aimés où tant de carrières ont commencé et tant de souvenirs ont été créés. Lorsque nous serons en mesure de retourner à des spectacles, en toute sécurité, le soutien de tous sera crucial pour nos artistes et nos scènes », mentionne Miranda Mulholland, artiste nommée aux JUNO et vice-présidente de Massey/Roy Thomson Halls.

«Des personnes de votre communauté risquent de perdre leur emploi pour toujours. Elles ont besoin de soutien additionnel, ciblé et continu, de la part des gouvernements. L’ambition est de s’assurer que lorsque les mesures liées à la COVID seront levées, les Canadiens continueront d’avoir accès aux artistes et aux expériences musicales qu’ils connaissent et qu’ils aiment», affirme quant à elle Erin Benjamin, présidente et chef de la direction de la CLMA.

Qu’ils soient artistes, promoteurs, lieux de diffusion, bars, aux salles de concert, arénas, agences artistiques, syndicats, techniciens, ou qu’ils occupent un emploi sur la chaîne logistique, tous les travailleurs sont concernés par l’impact de la pandémie.

Comme le rappelle l’Association, «l’industrie a été frappée par une paralysante perte de revenus annuels de 92 %» depuis mars 2020. Avant cette date, elle apportait annuellement 72 000 nouveaux emplois et ajoutait quelque 3 G$ au PIB national.

Articles similaires