Culture

Sur vos écrans cette semaine… «Groenland», «Sainte Maude», «Les Libres»…

Photo: Antonio Guillem/123RF

Cette semaine, on vous conseille les films Groenland, Sainte Maude, Les Libres

(1): Chef d’oeuvre, (2): Remarquable, (3): Très bon, (4): Bon, (5): Moyen, (6): Médiocre, (7): Minable.

GROENLAND (Greenland) 

(4)

Film catastrophe américain réalisé par Ric Roman Waugh mettant en vedette Gerard Butler, Morena Baccarin, Scott Glenn.

C’est quoi? Alors que les fragments d’une comète s’apprêtent à frapper la Terre, la famille en crise d’un ingénieur civil, sélectionnée par les autorités, tente désespérément d’atteindre un abri d’urgence gouvernemental.

C’est comment? Ce film catastrophe aux contours familiers se démarque de la moyenne du genre, grâce à un scénario relativement crédible et humain, et une mise en scène immersive. Intense (parfois trop, même), l’exercice est bien rythmé et bénéficie de l’énergie maniaque d’un Gerard Butler en mode surchauffe.

Disponible sur Amazon Prime Video


 HAUT DANS LES AIRS (Up in the Air) 

(3)

Comédie dramatique américaine réalisée par Jason Reitman mettant en vedette George Clooney, Anna Kendrick, Vera Farmiga.

C’est quoi? L’existence nomade d’un consultant pour une firme de licenciement de personnel est menacée. Son patron lui impose en effet, pour son prochain voyage, la compagnie de celle qui a mis sur pied un programme visant à réduire les coûts d’opération et sédentariser la main d’oeuvre.

C’est comment? Le réalisateur de JUNO et TULLY prouve hors de tout doute qu’il a l’étoffe d’un grand cinéaste avec cette comédie sociale gracieuse et précise, portée par des dialogues naturels et pleins d’esprit, ainsi que par le jeu tout en nuance d’un George Clooney au sommet de son art. Dans sa lumière, ses partenaires Anna Kendrick et Vera Farmiga brillent tout autant.

Samedi 20h sur ARTV


 JUDAS AND THE BLACK MESSIAH 

(3)

Drame historique américain réalisé par Shaka King mettant en vedette Lakeith Stanfield, Daniel Kaluuya, Jesse Plemons.

C’est quoi? Chicago, 1968. Arrêté pour avoir personnifié un enquêteur du FBI, l’Afro-Américain William O’Neil est contraint par l’agence fédérale d’infiltrer l’entourage de Fred Hampton, charismatique président des Black Panthers en Illinois.

C’est comment? Tel un complément tragique au narquois BLACKKKLANSMAN de Spike Lee, ce film percutant de Shaka King évoque un épisode révoltant et cynique de la lutte pour les droits civiques aux États-Unis. Le récit est parfois dispersé mais toujours captivant, et Daniel Kaluuya est excellent dans le rôle de l’inspirant et redoutable Hampton.

En vidéo sur demande


LES LIBRES

(3)

Documentaire canadien réalisé par Nicolas Lévesque.

C’est quoi? Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, une poignée d’ex-détenus participent à un programme de six mois dans une usine de transformation de bois, dans le but de favoriser leur réinsertion sociale.

C’est comment? Ce documentaire sobre et humain repose sur une idée forte (et métaphoriquement riche), qui permet de suivre discrètement l’évolution de ses sujets au fil de rituels bien observés. La réalisation pose un regard empathique sur des individus peu bavards mais aux silences éloquents, qui en révèlent autant sur eux que sur la société qu’ils tentent de réintégrer.

Sur les sites du Cinéma Beaubien en ligne et du Cinéma Moderne


SAINTE MAUDE (Saint Maud)

(3)

Drame britannique réalisé par Rose Glass mettant en vedette Morfydd Clark, Jennifer Ehle, Lily Knight.

C’est quoi? Gagnée par une fièvre mystique, une infirmière à domicile se donne la mission de sauver l’âme d’une patiente en fin de vie, une chorégraphe et danseuse qui ne croit pas en Dieu. Congédiée après avoir commis un impair, la jeune soignante sombre progressivement dans la folie.

C’est comment? Auteure de courts métrages cultivant l’insolite (Storm House, Room 55), Rose Glass poursuit dans la même veine avec ce premier long troublant, sur les périls de l’extrémisme religieux. La réalisation angoissante emprunte aux codes du film d’horreur et Morfydd Clark (THE PERSONAL HISTORY OF DAVID COPPERFIELD) est habitée et poignante dans le rôle-titre.

En vidéo sur demande


UNE NUIT À MIAMI (One Night in Miami)

(3)

Drame américain réalisé par Regina King mettant en vedette Kingsley Ben-Adir, Eli Goree, Aldis Hodge.

C’est quoi? Le soir du 25 février 1965 à Miami, le militant pour les droits civiques des Noirs Malcolm X convoque dans sa chambre d’hôtel le boxeur Cassius Clay, nouveau champion du monde des poids lourds, et leurs amis, le chanteur à succès Sam Cooke et la star du football Jim Brown.

C’est comment? Ce premier long métrage réalisé par l’actrice Regina King (IF BEALE STREET COULD TALK) interroge l’identité de la communauté afro-américaine à travers quatre de ses figures les plus emblématiques et les plus contradictoires des années soixante. Le résultat ne manque pas d’élégance, ni le propos de nuance. L’harmonieux quartet d’interprètes sonne juste.

Disponible sur Amazon Prime Video

Articles récents du même sujet