Culture
09:26 5 mars 2021 | mise à jour le: 5 mars 2021 à 12:25 temps de lecture: 5 minutes

7e ciel: on craque pour «Six degrés», «Moxie», «Traversées» et d’autres

7e ciel: on craque pour «Six degrés», «Moxie», «Traversées» et d’autres
Photo: Karl Jessy/Radio-CanadaLes 13 épisodes de «Six degrés» sont offerts sur l'Extra d'ICI Tou.tv

Les journalistes de Métro vous livrent leur sept coups de cœur culturels de la semaine dont les films Six degrés, Moxie le documentaire Traversées et d’autres.

Six degrés

Que de bouleversements dans la vie de Léon! Adolescent malvoyant – sa vision est de six degrés, c’est-à-dire qu’il voit comme s’il regardait par le trou d’une paille –, il a toujours été surprotégé par sa mère qui lui faisait l’école à la maison. Or, un tragique et malheureux accident, qui survient dès le premier épisode, amène le jeune protagoniste à rencontrer son père biologique, à déménager en ville avec une nouvelle famille et à intégrer l’école pour la première fois de sa vie. Mouvementé, vous dites? Sans jamais tomber dans l’excès de drame malgré les difficultés rencontrées, cette très touchante série écrite par Simon Boulerice déborde d’humanité et rend magnifiquement hommage à la différence, quelle qu’elle soit. Dans le rôle principal, Noah Parker est impeccable.
Sur l’Extra d’ICI Tou.tv
Marie-Lise Rousseau

Moxie

Si ce film était sorti il y a 20 ans, il raconterait l’histoire d’une adolescente introvertie qui, en enlevant ses lunettes, tomberait comme par magie dans l’œil du garçon le plus populaire de l’école. Heureusement, nous sommes en 2021. En reprenant les codes des comédies pour ados, la réalisatrice Amy Poehler raconte plutôt l’histoire de Vivian (convaincante Hadley Robinson), une adolescente introvertie qui lance un mouvement féministe à son école et dénonce les comportements problématiques dudit garçon le plus populaire. Réjouissant!
Sur Netflix
Marie-Lise Rousseau

Traversées

Ce puissant film documentaire de Caroline Côté et Florence Pelletier retrace l’expédition dans le Grand Nord québécois de cinq femmes en quête de dépassement de soi, chacune pour une raison qui lui est propre. Celles-ci, qui ne se connaissent pas, se sont ainsi lancé le défi de traverser ensemble le parc Kuururjuaq armées de courage et persévérance. Nous suivons cette aventure exemplaire qui nous laisse sans voix. Une discussion aura lieu à 17h30 aujourd’hui sur la page Facebook du Festival Filministes.
Gratuit sur Tënk pour Filministes
Amélie Revert

La patience du lichen

De la poésie documentaire? Le concept intrigue, et le résultat séduit! Dans ce superbe recueil, Noémie Pomerleau-Cloutier nous emmène en Basse-Côte-Nord, là où «la route fond chaque printemps». De village en village, elle transmet magnifiquement le vécu des habitants de ce bout du monde qui lui ont généreusement raconté leur quotidien, leurs souvenirs et leur connexion au territoire. Le rendu de sa quête anthropologique et poétique est aussi original qu’émouvant.
Aux éditions La Peuplade
Marie-Lise Rousseau

180 jours

Pour son ultime saison, la série documentaire continue à égarer sa caméra dans les couloirs de l’école secondaire Saint-Henri. On y retrouve dès les premiers épisodes ce qui fait son charme: le quotidien et les témoignages de personnes dévouées, qui accomplissent chaque jour leur mission d’éducation pour le bien de leurs élèves. Entre moments d’émotions, vol de cellulaires, anxiété et décrochage scolaire, la série continue de fasciner par son regard à la fois intimiste et humain.
Les jeudis à 20h à Télé-Québec
Martin Nolibé

De l’œil à la fenêtre

Dans cette expo, le photographe japonais Takashi Homma porte son regard sur Le Corbusier, et particulièrement sur les fenêtres de ses édifices. Les admirateurs du modernisme de l’architecte suisse seront comblés par la redécouverte de son travail, comme la Villa Savoye, à travers une perspective autre. La visite se compose de photographies, de croquis de Le Corbusier, de boîtes à images et d’une entrevue avec Takashi Homma, tous enrichissants et nous faisant voyager de l’Europe à l’Asie.
Sur réservation jusqu’au 15 août au Centre canadien d’architecture
Amélie Revert

Lee Bae : UNION

Cette exposition met en lumière les œuvres de l’artiste sud-coréen Lee Bae créées à partir de charbon de bois. Sculptures, installations, peintures et dessins ont pour unique couleur un noir éblouissant aux multiples facettes, celui que l’on retrouve sur la matière carbonisée par le feu. L’expérience nous amène à réfléchir sur les cycles de la vie – et notamment la symbolique de la renaissance – mais aussi sur l’essence même des choses qui nous entourent. Une belle bouffée d’oxygène!
Entrée gratuite sur réservation à la Fondation PHI jusqu’au 20 juin
Amélie Revert


Et on se désole pour…

Les remises de prix sur Zoom

La saison des galas américains a pris son envol dimanche dernier avec une cérémonie des Golden Globes mettant en vedette… des vedettes en vidéoconférence! Malgré le travail impeccable dans les circonstances des animatrices Tina Fey et Amy Poehler, les remerciements chaotiques sur Zoom (avec des problèmes techniques en prime) nous ont donné des maux de tête. Surtout après plus de trois heures de gala… «Could this whole night have been an email? Yes!» a blagué Tina Fey dans le monologue d’ouverture. Elle avait terriblement raison.
Marie-Lise Rousseau

 

Articles similaires