Culture

Les travaux de modernisation du MAC débuteront cet été

travaux MAC
Le MAC vu depuis la Place des Arts en 2018 Photo: Archives Métro

À partir de cet été, le Musée d’art contemporain (MAC) de Montréal subira des travaux de transformation attendus depuis un certain temps. La ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, a annoncé lundi une contribution de Québec à hauteur de 30 M$.

L’objectif de ces travaux est de réaménager et de rénover l’édifice du MAC pour mieux l’intégrer à la Place des Arts. La surface d’exposition sera en effet doublée, avec une meilleure accessibilité pour les visiteurs. Les espaces éducatifs seront aussi agrandis et certains services, comme la boutique-librairie, vont être développés.

«Notre gouvernement reconnaît toute l’importance d’intervenir pour offrir des conditions favorables à l’essor d’une culture toujours plus forte et plus dynamique qui nous rend fiers à la grandeur du Québec», a souligné à ce propos la ministre dans un communiqué.

Cette officialisation réjouit John Zeppetelli, directeur général et conservateur en chef du MAC. Il évoque ainsi «le début d’une nouvelle et grande étape qui nous mènera à rouvrir un Musée d’art contemporain transformé, innovant et inspirant, à la hauteur de ses ambitions et digne des attentes de tous ses publics».

Après un an de pandémie et de fermetures imposées, celui-ci précise toutefois que d’ici la fin des travaux, le MAC restera «actif». «Nous travaillons actuellement à la relocalisation des activités dans un lieu externe».

«Nous ferons une annonce détaillée à ce sujet au cours des prochains mois», ajoute-t-il.

Des travaux pour faire rayonner le MAC

Alors que le coût total des travaux du MAC est estimé à 57 M$, le gouvernement du Canada apportera quant à lui un financement de 18,8 M$.

«La transformation du Musée d’art contemporain est une excellente nouvelle pour l’art contemporain québécois et international. […] Les artistes seront plus présents pour partager avec nous leur vision et leur talent. Des infrastructures culturelles modernes, accessibles et adaptées aux besoins du grand public contribuent au rayonnement de nos artistes auprès des visiteurs canadiens et étrangers», a déclaré Steven Guilbeault, ministre fédéral du Patrimoine canadien.

«Sur la scène internationale, la réfection du Musée d’art contemporain de Montréal constitue une vitrine exceptionnelle sur notre savoir-faire, notre créativité et notre esprit d’innovation, renforçant du même coup la renommée de la métropole comme haut lieu culturel», a renchéri la ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Chantal Rouleau.

Rappelons que le MAC de Montréal est le plus grand centre dédié à l’art contemporain au Canada.

«Le projet de transformation, que nous soutenons depuis le tout début, mettra davantage en valeur la présence du [MAC] sur notre site, augmentera l’ouverture du Musée sur la communauté et renforcera son pouvoir d’attraction au cœur de notre grande métropole culturelle», s’est félicitée Marie-Josée Desrochers, présidente-directrice générale de la Place des Arts.

Enfin, les travaux du MAC seront gérés par la Société québécoise des infrastructures.

Articles récents du même sujet