Culture
10:47 30 avril 2021 | mise à jour le: 30 avril 2021 à 10:49 temps de lecture: 5 minutes

7e ciel: on craque pour «Le vrai monde?», «PEN15», le «SAT Fest 2021» et d’autres

7e ciel: on craque pour «Le vrai monde?», «PEN15», le «SAT Fest 2021» et d’autres
Photo: François Laplante Delagrave/CourtoisieLa pièce «Le vrai monde?» est présentée jusqu’au 6 juin au Théâtre du Rideau vert. Une webdiffusion sera bientôt offerte.

Les journalistes de Métro vous livrent leur sept coups de cœur culturels de la semaine dont la pièce Le vrai monde?, la série PEN15, le SAT Fest 2021 et d’autres.

Le vrai monde?

«Si tu n’entends pas le vacarme que fait mon silence, tu n’es pas un vrai écrivain.» Cette réplique coup de poing, qui nous habite longtemps après la pièce, est prononcée par Madeleine à son fils Claude lorsqu’il lui fait lire l’autofiction qu’il a écrite à propos de sa propre famille. Trente-cinq ans après sa création, cette pièce de Michel Tremblay n’a pas pris une ride. Sa formidable mise en abyme offre une réflexion nuancée sur la quête de vérité et la liberté artistique. Alors que ses parents (formidablement incarnés par Michel Charette et Isabelle Drainville) taisent leurs secrets et évitent la confrontation dans la vraie vie, ils libèrent leur colère dans son récit à lui. Sur scène, les deux versions de ce drame familial chargé s’entrecroisent dans une mise en scène habile d’Henri Chassé.
Marie-Lise Rousseau

 

PEN15

Il y de véritables bijoux sur la bien nommée plateforme CBC Gem. C’est le cas de cette série comique dans laquelle Anna Konkle et Maya Erskine retournent en 2001 et revisitent leur entrée au secondaire en incarnant elles-mêmes leurs alter ego, Anna Kone et Maya Ishii-Peters. Les deux inséparables amies sont si attachantes et jouent avec tellement de justesse qu’on oublie rapidement que leurs interprètes sont trentenaires. Surtout, elles offrent un regard débordant d’humour et de tendresse sur les hauts et les bas de l’adolescence.
Sur CBC Gem
Marie-Lise Rousseau

 

SAT Fest 2021

Rendez-vous dans la Satosphère pour la projection de huit courts métrages immersifs sélectionnés soigneusement pour en mettre plein la vue. Installés confortablement sous le dôme, l’expérience commence avec Immunity de Montreal Life Support, une incursion microbiologique contemporaine. L’instant contemplatif et poétique se poursuit avec Entropy Will Be Larger Tomorrow de Laura Luna Castillo et Troublants Trous Noirs de Jules Roze et Sol Miracula, avant de finir avec un kick dans Anthologie de Baron Lanteigne et Bobby Tank.
À la SAT jusqu’au 19 juin
Amélie Revert

 

La soupe aux allumettes

C’est l’histoire d’un superhéros nommé Lolo. Sa mission? Sauver le du monde. Pas besoin de cape ni de costume pour ce faire, il suffit d’être super gentil. Mais un cas corsé donne du fil à retordre à ce jeune héros qui ne manque pourtant pas d’imagination. Tout comme son auteur, d’ailleurs, le musicien Patrice Michaud, qui propose un premier livre jeunesse aussi inventif qu’amusant. Les illustrations colorées de Guillaume Perreault égayent joliment son récit.
Aux Éditions Fonfon
Marie-Lise Rousseau

Les carnets de l’underground

Voilà un livre qu’on pose sur sa table de chevet en pensant sa lecture idéale comme remède aux insomnies. Oui, mais pas besoin d’attendre une deuxième nuit blanche pour s’y replonger tellement l’écriture de Gabriel Cholette et les illustrations de Jacob Pyne sont addictives. Du Berghain à Berlin à Durocher à Montréal, l’auteur noctambule nous embarque avec lui dans un univers queer bien loin de l’hétéronormativité (merci!). Les plus téméraires souriront certainement à certaines évocations qui rappelleraient, peut-être, des souvenirs…
Aux Éditions Triptyque
Amélie Revert

 

What Drives Us

Et si tous les plus grands groupes de rock avaient un point en commun? Celui d’avoir commencé leur carrière sur la route, à arpenter les clubs et les concerts devant cinq personnes entassées dans une van. Dans What Drives Us, le musicien Dave Grohl passe derrière la caméra pour aller à la rencontre de grands noms de la musique, – dont Ringo Starr, The Edge, Ben Harper et Annie Clark–afin de récolter leurs souvenirs de tournée. Un documentaire qui vaut le détour et qui donne espoir de vite retrouver les concerts live !
Sur Amazon Prime Video
Martin Nolibé

 

Histoires de coming out

Cette série documentaire portée par la comédienne Debbie Lynch-White, elle-même lesbienne, met en lumière les témoignages de personnes qui ont fait leur coming-out et ceux de leurs proches. Des personnalités connues comme Pierre Lapointe et Roxane Bruneau se prêtent aussi au jeu sans tabous. À travers leurs touchantes confidences, l’animatrice révèle sa propre histoire. Histoires de coming out fait œuvre utile en donnant directement la parole aux personnes issues de la diversité sexuelle et en en aidant d’autres à s’accepter.
Dès lundi sur Moi et Cie
Naomie Gelper


Et on se désole pour…

La pénible soirée des Oscars

Parce qu’il s’agissait d’une rare remise de prix en chair et en os, de surcroit dirigée par le metteur en scène Steven Soderbergh (Contagion, la série de films Ocean’s), on était en droit de s’attendre à une soirée un tant soit peu divertissante. Malheureusement, sans animation, sans vidéo, sans rythme et sans humour (ou si peu), la 93esoirée des Oscars dimanche dernier était d’un ennui mortel. Pas étonnant que les cotes d’écoute de la cérémonie aient chuté de 58 % en à peine un an…
Marie-Lise Rousseau

Articles similaires