Culture

7e ciel: on craque pour «Ghosting Gloria», «The Green Knight»,«Un lien familial» et d’autres

«Ghosting Gloria» est sélectionné dans la section Cheval Noir du festival Fantasia. Photo: Gracieuseté Fantasia

Les journalistes de Métro vous livrent leur sept coups de cœur culturels de la semaine dont le film Ghosting Gloria au festival Fantasia, The Green Knight, la série Un lien familial et d’autres.

Ghosting Gloria à Fantasia

L’une des particularités de Fantasia est qu’on y découvre des pépites cinématographiques qu’on n’aurait jamais vues sinon. On est notamment tombé sous le charme d’une comédie romantique vraiment pas comme les autres, tout droit venue de l’Uruguay. Dans Ghosting Gloria, de Marcela Matta et Mauro Sarser, la protagoniste trentenaire va découvrir les joies de l’orgasme avec l’ancien locataire décédé de son appartement – un fantôme, donc. Alors que le long métrage s’amuse des codes de l’horreur et du fantastique, on salue la panoplie de personnages (mention spéciale à Sandra, collègue libraire de Gloria) et des clichés maîtrisés. Même si le film n’a pas grand-chose à voir avec ceux de Pedro Almodóvar et Dario Argento, on y trouve quand même quelques références colorées.
Amélie Revert

The Green Knight

Pas facile de sortir une énième itération d’un conte arthurien, surtout dans un été monopolisé par Kaamelott. Et pourtant dans un tout autre registre, David Lowery (A Ghost Story) signe un nouveau succès indépendant pour la maison A24. Visuellement bluffant à certains moments avec son univers empreint de dark fantasy, cette réinterprétation du poème Sire Gauvain et le Chevalier vert nous délivre un conte initiatique puissant et contemplatif, amené par un Dev Patel au sommet. 
En salle
Martin Nolibé

Un lien familial

Cette série télé se révèle une agréable surprise. Flirtant avec le drame et la comédie, l’adaptation du roman à succès de Nadine Bismuth relate la rencontre improbable de Magalie et Guillaume. Ce dernier tombe éperdument amoureux d’elle, alors que la designer tente tant bien que mal de sauver son couple meurtri par l’infidélité. D’apparence feel-good, l’intrigue offre de belles réflexions sur l’amour moderne, les classes sociales et les collisions entre générations. À dévorer sans modération.
Sur ICI Tou.tv Extra
Charlotte Mercille

North African Queer Film Festival

Parmi la multitude de festivals montréalais, un petit nouveau pique gentiment notre curiosité. Fondé par le collectif Dhakira, ce dernier célèbre et partage les identités queers du monde arabe, encore méconnues et pourtant si exaltantes. Projections, ateliers et discussions nous donnent ainsi à voir ces réalités pas toujours roses mais jamais ternes. On a bien hâte au 21 août pour la fête de clôture (en personne!) où le documentaire The Art Of Sin d’Ibrahim Mursal sera présenté.
Sur naqff.com
Amélie Revert

Le K ne se prononce pas

Une jeune fille qui ne veut pas prononcer le «k» de knife, un boxeur reconverti en prothésiste ongulaire… Dans son recueil de 14 nouvelles, la Canadienne d’origine laotienne Souvankham Thammavongsa nous conte des tranches de vie éphémères de ceux qui font face à leurs sentiments et leurs espoirs. De la banalité du quotidien, l’autrice tire des histoires émouvantes avec toujours en sous-texte la lutte continuelle des immigrés pour s’intégrer et vivre loin de leurs origines.
Aux éditions Mémoire d’encrier
Martin Nolibé

Du diesel dans les veines

L’été, c’est fait pour jouer… et pour rattraper le retard dans sa pile de lecture! Quoi de mieux que de retrouver la plume du regretté Serge Bouchard, qui a publié au printemps dernier, avec la précieuse aide de Mark Fortier, sa thèse de doctorat sur les camionneurs, écrite il y a plus de 40 ans? Dans cet ultime ouvrage de l’anthropologue, on plonge dans le monde «complètement à part» des «truckeurs», ces travailleurs essentiels qu’on tient pour acquis. Chaque chapitre explore avec poésie une facette de leur métier, comme la solitude et les dangers. Une lecture fascinante.
Chez Lux éditeur
Marie-Lise Rousseau

Mr. Corman

Et si Joseph Gordon-Levitt n’avait pas eu une carrière sans faille qui l’a mené de 10 Things I Hate About You à Inception? Et s’il n’avait pas fondé une famille? Et si son anxiété s’était aggravée? Sa vie ressemblerait peut-être alors à celle de Josh Corman, son alter ego fictif qui a eu moins de chance que lui. Dans cette série qu’il a créée, le célèbre acteur joue un aspirant musicien qui peine à se remettre d’une rupture. Une tragicomédie douce-amère qui touche droit au cœur.
Sur Apple TV+
Marie-Lise Rousseau


Et on se désole pour…

Le manque de diversité du studio Raccoon Logic

«C’est assez fou qu’en 2021, un nouveau studio de jeux ressemble toujours à ça». Épinglé par le journaliste Jason Schreier sur Twitter, Raccoon Logic ne s’attendait pas à un tel accueil pour sa première journée d’existence. La cause? Une photo de l’équipe et un résultat sans équivoque : 20 hommes, blancs, sans aucune femme ni représentant de la diversité. Un constat malheureusement très révélateur du visage de l’industrie du jeu vidéo qui doit se diversifier davantage.
Martin Nolibé

Articles récents du même sujet