Culture

7e ciel: on craque pour «Sous un même soleil», «Un pays qui se tient sage», «Persona» et d’autres

À la Cinémathèque québécoise, au Cinéma Moderne et au Cinéma du Musée Photo: Gracieuseté Les Films du 3 Mars

Les journalistes de Métro vous livrent leurs sept coups de cœur culturels de la semaine dont Sous un même soleilUn pays qui se tient sagePersona de Marie Davidson & L’Œil Nu et d’autres.

Sous un même soleil

Le documentaire du cinéaste montréalais François Jacob nous transporte dans les paysages montagneux de Nargorny Karabakh, un territoire au cœur de l’identité arménienne et azerbaïdjanaise. Plus de 25 ans après la guerre qui a déchiré les deux pays, les tensions demeurent plus fortes que jamais. Sous un même soleil dépeint avec une lentille nuancée et honnête ce dialogue de sourds encore vif dans une région que certains comparent à Jérusalem. Cette saga de guerre est rafraîchissante pour avoir réussi à transmettre l’horreur du conflit uniquement par la force du témoignage, sans passer par la diffusion d’atrocités ou de scènes sanglantes. Grâce à un savant mélange de récits personnels et de faits historiques, les adeptes de géopolitique, de voyages et d’actualité internationale seront captivés.
Charlotte Mercille

Un pays qui se tient sage

Presque trois ans après le mouvement social des Gilets jaunes qui a secoué la France, le film du journaliste David Dufresne sonne comme une thérapie post-traumatique. On alterne entre images-chocs, parfois insoutenables, prises sur le vif de violences policières, et moments de réflexion et de débats face à ces troubles. Des Gilets jaunes, mais aussi des sociologues, intellectuels et policiers animent le débat sur la légitimité de toute cette violence. L’exercice ne laisse pas indifférent et s’avère plus que jamais nécessaire. 
En salle
Martin Nolibé

Persona de Marie Davidson & L’Œil Nu

Près d’un an après leur excellent disque Renegade Breakdown, les Montréalais reviennent avec un titre inspiré par ce concept jungien de la psychologie analytique. Persona se décline en réalité en deux versions et un interlude. La première, délicieusement shoegaze, tout comme celle BB avec ses synthés oniriques, est une belle réalisation. L’ensemble disparate et solaire nous donne ainsi à voir un visage certainement plus intime de groupe, illustré par un vidéoclip d’une délicatesse aussi réjouissante que mélancolique.
Sur les plateformes d’écoute
Amélie Revert

Black Girls From Laval

Elles sont irrévérencieuses, elles sont ricaneuses, elles sont curieuses, elles sont passionnées, elles sont engagées et elles sont terriblement pertinentes. Naï Tremblay, ‘LauRiie CantHelp et Christle Gourdet, le trio multivitaminé à la barre de cet irrésistible balado, abordent avec panache les enjeux liés au racisme. Sur un ton convivial, elles mènent des conversations franches et authentiques avec leurs invités, dont a récemment fait partie le ministre de la Lutte contre le racisme, Benoit Charrette.
Sur les plateformes d’écoute
Marie-Lise Rousseau

Mutek

Une fin d’été serait définitivement bien triste sans Mutek! Le festival, qui a commencé mercredi, ravira une fois de plus les amoureux de la musique électronique avec plusieurs rendez-vous en personne. De notre côté, on attend avec impatience la Nocturne 2 – avec Yu Su et Ciel, entre autres – et les performances en plein air, où l’on pourra applaudir gratuitement Gene Tellem, Echönymphia, Rony ou encore YlangYlang. Mention spéciale également concernant l’exposition en accès libre au Parc Lahaie.
Jusqu’à dimanche
Amélie Revert

Tableau final de l’amour

«Pour moi, il n’y a toujours eu qu’une seule chose à peindre: le corps et son cri», dit le narrateur de ce nouveau roman de Larry Tremblay (L’orangeraie). Fasciné par les représentations brutales des corps dans les toiles du peintre britannique Francis Bacon, l’auteur québécois s’est glissé dans la peau – ou plutôt carrément dans la chair – de cet artiste tourmenté qui «souffrait de ne pas souffrir» afin d’explorer son rapport viscéral à la création. En résulte un récit cru et excessif qui prend aux tripes.
Aux Éditions La Peuplade
Marie-Lise Rousseau

La saison 2 de Ted Lasso

On vous met au défi de rester de marbre en regardant cette attendrissante sitcom. Tout le monde aime Ted Lasso, ce personnage américain créé et interprété par Jason Sudeikis qui se retrouve du jour au lendemain entraîneur d’un club de football britannique. Et pour cause, sa gentillesse incarnée et son optimisme indélogeable sont diablement contagieux. Toujours aussi comique, cette nouvelle saison gagne en profondeur en creusant les zones d’ombre du sympathique coach moustachu. L’antidote tout indiqué contre la déprime.
Sur Apple TV+
Marie-Lise Rousseau


Et on se désole pour…

Le décès de Charlie Watts

Discret et pourtant indissociable de la légende des Stones, le batteur Charlie Watts est mort à 80 ans. Amoureux du jazz, c’est pourtant sur les riffs iconiques «du plus grand groupe de rock du monde» que Charlie Watts battait la mesure depuis 1963. On avait appris quelques semaines plus tôt qu’une opération l’empêcherait de participer à la future tournée américaine. Il faisait battre le cœur du groupe et de ses fans, et son siège semble bien vide aujourd’hui.
Martin Nolibé

Articles récents du même sujet