Culture

Le Musée McCord gratuit 100 jours pour ses 100 ans

Photo: Rania Mekky, iStock

Célébrer 100 ans d’existence, c’est majeur. Pour marquer cet incontournable anniversaire, le Musée McCord sera gratuit durant 100 jours.

Dès le 13 octobre, l’entrée au musée d’histoire sociale situé sur la rue Sherbrooke Ouest à Montréal sera gratuite pour tous, et ce jusqu’au 19 janvier prochain.

«Pour souligner les 100 ans du Musée, nous voulions offrir un cadeau aux Montréalais de toutes origines et à tous nos visiteurs. Cette gratuité permettra donc de rendre nos expositions et nos activités accessibles au plus grand nombre», se réjouit la présidente de l’institution, Suzanne Sauvage.

Depuis sa fondation en 1921, le Musée McCord a pour mandat de mettre en valeur l’histoire et les cultures d’ici. Parmi les expositions marquantes qui y ont été présentées se trouvent Montréal, tout est hockey, Porter son identité – La collection Premiers Peuples et Mode Expo 67.

Mission décolonisation

Étant un musée à vocation sociale, le Musée McCord a toujours à cœur d’être en phase avec la société. C’est pourquoi il s’est engagé dans une démarche «d’autochtonisation» et de décolonisation.

«Ce centenaire est aussi pour nous l’occasion de nous tourner vers l’avenir, de nous questionner, de susciter des échanges et de créer des liens avec diverses communautés, tout en racontant l’histoire de manière critique et inclusive à travers nos collections», précise Mme Sauvage.

Le président du conseil d’administration du Musée et chef de l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador, Ghislain Picard, se réjouit de cette vision. «Le Musée profite de cet anniversaire marquant pour poursuivre et accélérer sa démarche de décolonisation afin d’être plus pertinent pour les Montréalais, et pour refléter les préoccupations de ses visiteurs de toutes origines.»

Pendant la période de gratuité, les visiteurs pourront notamment parcourir la récente exposition Voix autochtones d’aujourd’hui: Savoir, trauma, résilience, qui témoigne des savoirs méconnus des premiers peuples et des blessures profondes qu’ils ont vécus.

Les expositions Partition exquise et Chapleau – Profession: caricaturiste sont également en cours tout l’automne.

Articles récents du même sujet