Culture

«Damascus Dreams» et «Le bruit des moteurs» au palmarès du 50e FNC

Damascus Dreams FNC
«Damascus Dreams» d'Émilie Serri Photo: Collaboration spéciale FNC

Trois films québécois se sont démarqués lors de la cinquantième édition du Festival du nouveau cinéma (FNC). Damascus Dreams, Le bruit des moteurs et Marco and Polo Go Round ont ainsi été récompensés.

La réalisatrice de Damascus Dream, Émilie Serri, s’est vue remettre le Prix de la critique internationale, présenté par la FIPRESCI. Celui-ci souligne le meilleur premier long-métrage, toutes sections confondues.

Son essai documentaire est une sorte de collage poétique qui évoque ses questionnements sur le pays d’origine de son père, la Syrie. 

Le bruit des moteurs de Philippe Grégoire reçoit pour sa part le Prix de la diffusion Québecor. Il s’agit du meilleur espoir de la Compétition nationale.

Enfin, Marco and Polo Go Round de Benjamin Steiger Levine a obtenu le Prix Horizon en Réalité virtuelle. Son œuvre a en effet été désignée la plus novatrice en format 6DoF – Animation.

Le FNC s’est achevé dimanche 17 octobre, notamment avec la projection du Dune de Denis Villeneuve.


Les autres principaux prix au palmarès du 50e FNC

  • Great Freedom de Sebastian Meise: Louve d’Or pour le meilleur long métrage de la Compétition internationale
  • La Traversée de Florence Miailhe: Prix de l’innovation Daniel Langlois et Prix Audentia
  • Taste de Lê Bào: Mention Spéciale 
  • Night Raiders de Danis Goulet: Grand Prix de la Compétition nationale
  • The White Fortress d’Igor Drljaca: Mention Spéciale
  • Barraque de Fabrice Éboué et Vortex de Gaspar Noé: Prix du public Temps Ø
  • Les Indes galantes de Philippe Béziat: Prix pour la paix du meilleur long métrage de la section Panorama international 
  • Esqui de Manque La Banca: Prix des nouveaux alchimistes

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet