Culture

«Laurence Anyways», film de la décennie du Prix collégial du cinéma québécois

Laurence Anyways
Melvil Poupaud et Suzanne Clément dans «Laurence Anyways» Photo: MK2 Diffusion

Le Prix collégial du cinéma québécois a accordé à Laurence Anyways de Xavier Dolan le Prix de la Décennie 2012-2021. Quelque 130 jeunes issus 12 cégeps ont ainsi pris part aux délibérations de l’évènement parrainé par Québec Cinéma.

«Le film Laurence Anyways témoigne d’une incroyable maîtrise cinématographique et vient rejoindre l’imaginaire de leur génération de cinéphile», a notamment déclaré une étudiante lors de la cérémonie de remise.

Le cinéaste Xavier Dolan s’est quant à lui dit «très touché» que Laurence Anyways soit encore d’actualité.

Rappelons que les étudiants participant au Prix collégial du cinéma québécois cette année ont visionné les films lauréats des dix premières éditions. Après discussions et votes, ils ont ensuite décerné au «gagnant des gagnants» le Prix de la Décennie.

Cette initiative a pour objectif la sensibilisation au cinéma d’ici. Depuis 2012, les jeunes apprennent également à développer leur sens critique et à défendre leur point de vue.

Laurence Anyways était en effet en compétition avec les autres longs métrages ayant déjà remporté le Prix collégial du cinéma québécois. Il y avait, entre autres, Vic+Flo ont vu un ours de Denis Côté, Tu dors Nicole de Stéphane Lafleur et Je m’appelle humain de Kim O’Bomsawin. Le film de Xavier Dolan avait, de son côté, obtenu le Prix collégial du cinéma québécois en 2013.

Une mention spéciale a par ailleurs été attribuée au documentaire Manoir de Pier-Luc Latulippe et Martin Fournier.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet