Culture

Un honneur important pour Janette Bertrand

Janette Bertrand et François Paradis, président de l'Assemblée nationale
Janette Bertrand et François Paradis, président de l'Assemblée nationale Photo: Courtoisie Assemblée nationale

À 97 ans, Janette Bertrand continue de cumuler les distinctions. La grande dame recevait mardi la Médaille d’honneur de l’Assemblée nationale, qui salue l’importante contribution de personnes d’exception à l’avancement de la société.

Un hommage qui allait de soi pour celle qui, entre autres faits d’armes, a éduqué les jeunes filles sur la sexualité et les menstruations dans les années 1960, a abordé de nombreuses thématiques taboues dans ses émissions de télévision (violence conjugale, ITS, etc.) et contribué à lutter contre bien des préjugés (envers l’homosexualité, les personnes racisées, etc.) avec ses écrits, depuis plus de 50 ans. Ce n’est pas pour rien qu’on dit souvent que Janette a «déniaisé le Québec».

Encore très active et alerte, madame Bertrand assistait mercredi dernier à la première de Kooza, du Cirque du Soleil, dans le Vieux-Port de Montréal.

Quatre autres personnes ont reçu la Médaille d’honneur de l’Assemblée nationale cette semaine: l’auteur Luc Dionne, l’homme politique Benoît Pelletier ainsi que, à titre posthume, Joyce Echaquan et Guy Lafleur. Les prix ont été remis lors d’une cérémonie au restaurant Le Parlementaire, à Québec.

«Ces personnalités remarquables, qui nous incitent à nous dépasser, par leurs actions, leurs réflexions et leurs valeurs incarnées, ont su marquer familles, société et communautés tout entières», a souligné François Paradis, le président de l’Assemblée nationale, à cette occasion.

Les personnalités décorées de la Médaille d’honneur de l’Assemblée nationale sont choisies par un comité formé de députés et députées représentant tous les groupes parlementaires.

Besoin d’idées d’activités? Inscrivez-vous à notre infolettre Week-end!

Articles récents du même sujet