Culture

André-Philippe Gagnon: l'homme aux 1 000 voix

Jessica Émond-Ferrat - Métro

Est-il possible que les cordes vocales d’André-Philippe Gagnon se soient encore davantage développées avec les années? C’est du moins l’impression qu’a donnée la soirée de jeudi au Théâtre Maisonneuve, où le célèbre imitateur a offert la première représentation montréalaise de son nouveau spectacle conçu exprès pour le Québec.

D’entrée de jeu, André-Philippe Gagnon a rappelé le large registre de voix qu’il pouvait emprunter en interprétant à lui seul une entière «comédie musicale signée Luc Plamondon» sur le thème des éternels travaux routiers dans la métropole : Conemania. De Garou chantant Le monde est… cône à Paul McCarthney entonnant The Long and F–ing Road, en passant par Plume et Grosse Pépine et Richard Desjardins (une imitation à couper le souffle) entonnant Et j’ai couché dans mon char, le numéro, même si basé sur un sujet relativement usé, était parfait pour donner le ton à la soirée.

S’en est suivi un numéro conçu exprès pour le public québécois : sur le hockey, bien sûr! Jacques Martin, Jacques Demers, Jean Perron, pour ne nommer que ceux-là, ont été imités par l’humoriste et la salle s’en est délectée.

André-Philippe Gagnon a également fait appel à une recette – très efficace – qu’on l’avait déjà vu utiliser au Festival Juste pour rire : la revue de l’actualité vue par 10 humoristes diffé­rents. Mémorable : André Sauvé expliquant Occupons Montréal, Yvon Deschamps parlant du Bloc québécois, et Stephen Harper à Tout le monde en parle…

On ne pouvait pas non plus passer à côté d’une rétrospective de l’histoire du rock’n’roll (dernière partie du spectacle avant de devoir quitter à regret pour écrire cet article) où «Elvis Gratton» a présenté les John Lennon, Led Zeppelin, Bryan Adams et Cat Stevens, pour ne nommer que ceux-là.

Les imitations n’étaient alors pas toutes de même niveau (James Taylor, impeccable; Elton John, moyennement réussi; et, franchement, chapeau pour l’imitation sans faille de Barry White suivie de celle… des Bee Gees), mais le charisme du sympathique chanteur/ humoriste/imitateur et son incroyable énergie nous ont poussée à lui pardonner ces détails. Car, au final, on a quitté la salle en ayant la très nette sensation d’avoir vu pas un, mais une bonne centaine d’artistes durant le spectacle de jeudi soir!

Il a dit…
André-Philippe Gagnon a mis plusieurs répliques dignes de mention dans la bouche de certaines des «victimes» de ses imitations.

  • «Imagine une terre sans religion, et sans posses­sion… Ah, ben, c’est le Québec, ça!» – Elvis Gratton, parlant de la chanson Imagine de John Lennon   
  • «Faut pas vendre la peau de l’ours à Brigitte Bardot.» – Jean Perron
  • «Les New Kids on the Block sont rendus plus nombreux que les mem­bres du Bloc?québécois!» – Yvon Deschamps
  • La différence entre le club du Canadien et Hydro-Québec, c’est qu’Hydro, eux, ils ont des compteurs en or.» – Georges Laraque

Articles récents du même sujet