Culture

L’International de montgolfière: de la haute voltige

L’International de montgolfière: de la haute voltige
Photo: Mylène Lorrain\collaboration spéciale

La 30e édition de l’International de montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu commencera dans quelques jours. Avant l’envol, survol de ce que nous réservent ces neuf jours de festivités.

La fébrilité était palpable, hier, à l’occasion d’une envolée pour les médias. Le vent a fini par se calmer et les artistes et journalistes ont pu monter dans les airs au soleil couchant.

Plusieurs artistes présents ont eu droit à un baptême de l’air. C’est le cas de Xavier Caféïne, qui a admis redouter quelque peu les hauteurs. Quant au comédien Joey Scarpellino, qui est l’ambassadeur de l’événement cette année, les airs n’ont plus de secret pour lui. En effet, dès l’âge de huit ans, il a commencé à voler avec des amis qui avaient une montgolfière. «Je me levais à 5 h du matin juste pour ça et j’étais vraiment motivé! C’est un festival qui fait partie de ma vie depuis que je suis tout petit».

Les artistes semblaient par ailleurs impatients d’aller à la rencontre d’un nouveau public. La directrice du marketing et du développement, Marie-Claude Beauvais, insiste sur le fait que 70 % des visiteurs viennent de l’extérieur de la région. Son collègue, le producteur exécutif Paul Thouin, n’en est pas peu fier. «Certains festivals jubilent quand 20 % de leur public vient de l’extérieur. Alors que nous, c’est l’inverse : c’est 30 % de notre public qui vient des environs.»  Pour le groupe émergent Final State, jouer en première partie d’Owl City est une occasion en or de se faire connaître davantage. «Je pense que le public qui va venir pour voir Owl City va probablement apprécier ce qu’on fait aussi, puisqu’on est un peu dans le même créneau musical», résume le batteur du groupe, Olivier Bibeau.

Pour souligner le 30e anniversaire de cet événement de haute voltige, les organisateurs promettent de nombreuses surprises. «Les artistes, parce que c’est notre 30e, ont décidé de nous faire des cadeaux et d’offrir des prestations différentes, qu’ils ne referont pas ailleurs», explique Marie-Claude Beauvais. Elle donne l’exemple des Cowboys Fringants, qui ont décidé de profiter de l’occasion pour fêter un anniversaire bien à eux : le 10e de leur album Break syndical.

Parmi les grands moments des festivités, rappelons que nul autre que Charles Aznavour montera sur scène. L’ancien chanteur de Supertramp, Roger Hodgson, sera également de la partie. Bobby Bazini, qui en est à sa deuxième participation à l’International de montgolfières, aura l’honneur d’en assurer la première partie. «Naturellement, je connais toutes ses chansons, s’est-il exclamé. Je suis vraiment content, ça va me permettre de jouer devant beaucoup de monde.» Le chanteur groove Gardy Fury – qu’on a pu découvrir notamment dans la comédie musicale Hairspray – promet pour sa part d’offrir au public une prestation dynamique et intense. «Il faut que ces 30 minutes-là paraissent comme 10 minutes et que les gens en redemandent!»

Suggestions
Parmi tous les concerts à l’affiche, nous avons répertorié cinq événements coup de cœur à ne pas manquer. Pour toute la programmation et les informations, rendez-vous au www.montgolfieres.com.

  • Charles Aznavour. Samedi 17 août à 20 h 30.
  • Les Cowboys Fringants. Jeudi 15 août à 21 h.
  • Nuits magiques, une performance artistique interactive. 11, 12, 14 et 15 août à 20 h 45.
  • Final State et Owl City. Mercredi 14 août à 20 h.
  • Roger Hodgson, ex-chanteur de Supertramp. Vendredi 16 août à 21 h.

International de montgolfières
Du 10 au 18 août

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *