Culture

Les vues vues par Les gars des vues

Les vues vues par Les gars des vues
Photo: Archives Métro

Humour et septième art font bon ménage dans l’émission Les gars des vues, qui plongera des artistes dans des projets cinématographiques rocambolesques.

Plus d’un mois avant de prendre la case horaire des Bobos à Télé-Québec, deux épisodes des Gars des vues ont été dévoilés aux membres de la presse. Dans la foulée de Rêves d’acteurs, émission qui a été diffusée à ARTV, des personnalités publiques (Véronique Cloutier, Mariloup Wolfe, Charles Lafortune, etc.) seront amenées à jouer dans des fausses productions à saveur hollywoodiennes.

Éric Salvail remplacera par exemple Vin Diesel dans une imitation de Fast & Furious, Guy A. Lepage tentera de remporter un Oscar par l’entremise d’une œuvre qui utilise tous les clichés possibles et inimaginables des «films à prix», alors que Béatrice Picard, Marcel Sabourin, Rita Lafontaine et Edgar Fruitier chasseront les zombies comme dans RED, qui mettait en vedette Bruce Willis.

«Les effets spéciaux, c’est ça le show», a expliqué en entrevue Louis Morissette, qui agit ici en tant que producteur. C’est le duo des Satiriques, composé de Pierre-Luc Gosselin et de Nicholas Savard-L’Herbier, surtout connus pour avoir travaillé sur l’ouverture des derniers Bye Bye, qui s’occuperont d’en mettre plein la vue et les oreilles. Une forme d’ailleurs qui impressionne, même si le coût pour chaque épisode n’a pas été dévoilé.

[pullquote]

Des premières réunions d’écriture jusqu’à la journée de tournage, Les gars des vues expose le processus qui mène, 200 heures de travail plus tard, à la présentation d’une bande-annonce. L’émission adopte un ton ludique et faussement méchant et fait abonder les clins d’œil dans la première partie. Les humoristes Simon Gouache, Pascal Barriault et Korine Côté ont le mandat de détendre l’atmosphère, bénéficiant d’une réalisation parfois tape-à-l’œil qui sauve la mise si jamais un gag ne touche pas sa cible.

L’ensemble atteint cependant sa vitesse de croisière pendant le tournage, alors qu’on utilise la personnalité du comédien pour mieux s’en moquer. Et c’est lorsque la bande-annonce est montrée à la toute fin que le rire se veut le plus présent.

Les gars des vues
Sur les ondes de Télé-Québec
Le vendredi à 19 h 30
Dès 10 janvier

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *