Culture

Arcade Fire @ parc Jean-Drapeau

Arcade Fire @ parc Jean-Drapeau
Photo: Tim Saccenti\collaboration spéciale
  • Mardi 2 septembre
    Future Islands + Operators @ Métropolis

Je suis un fan de Future Islands. Très fan même. Fan d’une seule chanson par contre. Fan de la chanson Seasons (Waiting on You). En fait, avant d’être fan de la chanson, je suis fan de la performance de Samuel T. Herring (chanteur) lors de son passage au Tonight Show de David Letterman en mars dernier. Une performance comme j’en ai rarement vu. Une bête de scène. Des pas de danse impossibles avec l’une des meilleures têtes d’adulte que j’ai vues. J’ai été conquis sur-le-champ, comme des millions d’autres ayant découvert le groupe de Baltimore en même temps que moi. La preuve, les gars se paient maintenant le Métropolis. Ça fait changement du Il Motore.

Je vous entends d’ici, les fans de Future Islands depuis 2006! Je vous entends crier à l’imposture: «Nous, on écoute ça depuis leur premier album, t’es pas un VRAI fan. On était là dès le début.» FUCK YOU! C’est étrange à quel point c’est mal vu de découvrir quelque chose sur le tard. Est-ce que ça change vraiment quelque chose? Non. On s’en sacre. Comme si ceux qui écoutent Future Islands depuis plus longtemps avaient droit à un amour plus légitime… plus honnête. Quand ma petite nièce va découvrir Nirvana, je suis pas mal sûr que mes amis vont se mettre à l’intimider, même s’ils ont 20 ans de plus qu’elle.

C’est la même chose avec les films. J’ai fait rire de moi cette semaine parce que j’ai regardé le documentaire Indie Games : The Movie, paru en 2012. Je suis arrivé au bureau en criant au génie, que Phil Fish est un sacré personnage et que j’avais joué à FEZ, un jeu génial. Les gars ont paru gênés et ont ri dans leur barbe. J’ai bien vu leur sentiment de supériorité dans leurs yeux, EUX, les élus qui étaient déjà passés par là. YO! les gars, je n’ai pas vu le film Scarface!

J’ai donc découvert le groupe synth pop Future Islands en mars dernier quand leur performance à David Letterman est devenue virale. Le trio faisait la promotion de son quatrième album, Singles, qui allait paraître le 25 du même mois. L’intensité de Herring transcende sa musique. L’un des bons front men qu’il m’ait été donné de voir, de la trempe des Pelle Almqvist (The Hives) ou Axl Rose. J’avais entendu le nom par le passé, mais comme c’est le cas avec des centaines d’artistes, je n’avais jamais pris le temps d’écouter. Pour être bien certain que ce n’était pas qu’un coup d’éclat, j’ai visionné leur concert au festival Coachella en entier et, promis, Herring vous en donnera pour votre argent. Future Islands gagne à être vu en spectacle. Je ne vous jugerai pas, même si vous ne connaissez pas les paroles. Juré, craché.

59, rue Sainte-Catherine Est

  • Samedi 30 août
    Arcade Fire @ parc Jean-Drapeau

Notre fierté locale est de passage à la maison pour le plus grand bonheur des fans et des résidants de Saint-Lambert. Un spectacle en plein air qui risque d’attirer une horde de fidèles. À minimum 62,50$ le billet, c’est un autre bon coup des promotions Evenko. C’est qu’Arcade Fire n’est pas loin d’entrer dans le groupe select des supergroupes, si ce n’est déjà fait. Des groupes qui réussissent à remplir des auditoriums et des stades à chaque nouvel album. Plus qu’un feu de paille. Je parle des U2, Madonna, The Killers et compagnie. Il ne s’en fait plus beaucoup. On ne peut qu’être fier de la bande à Win Butler, qui est toujours au top après 13 ans d’existence.