Culture

André Melançon recevra le Jutra hommage

Photo: Marc-André Lapierre
jessicaemondferrat - Métro

Le cinéaste André Melançon, qui a émerveillé le Québec en 1984 avec La guerre des tuques, premier film de la série Contes pour tous, verra ses quelque 40 ans de carrière soulignés à la prochaine cérémonie de remise des prix Jutra, où il recevra le Jutra hommage.

André Melançon avait l’air profondément ému lorsque la directrice générale de Québec Cinéma Ségolène Roederer a dévoilé qu’il serait le récipiendaire du prochain Jutra hommage, succédant ainsi à Micheline Lanctôt, qui a reçu l’honneur l’an dernier. Et le cinéaste n’a pas tenté de cacher cette émotion d’être ainsi «reconnu par ses pairs»: «C’est toujours particulier de réagir à un geste de reconnaissance comme celui-là, a déclaré le réalisateur de Bach et Bottine. On veut être sincère, éviter les clichés. Je pourrais dire comme Clark Gable que “frankly my dear, I don’t give a damn”, mais personne ne me croirait, et tout le monde aurait raison.»

Melançon a parlé de l’hommage comme d’un «antidote éminemment efficace contre le dépit et l’amertume», ajoutant que cela le galvanisait pour ce qu’il lui «reste à vivre – et ce sera très long!», et évoquant ses projets de films «encore aux fourneaux».

Le cinéaste ayant combattu un cancer, la remarque n’était pas fortuite; mais quand les animateurs du gala, Pénélope McQuade et Stéphane Bellavance, se sont enquis de sa santé, la réponse a été positive: «La santé va bien, elle est stable et fragile. J’émerge. Je suis bien entouré», a-t-il assuré, faisant référence entre autres à sa conjointe Andrée Lachapelle.

«S’il y a une chose dont je suis fier, c’est d’avoir réussi à rejoindre les jeunes là où je voulais les rejoindre.» -André Melançon, qui a notamment réalisé La guerre des tuques et Bach et Bottine

 

L’homme de cinéma a donné quelques détails sur les projets qu’il mijote présentement: il travaille au scénario d’un film historique sur la résistante chez des femmes en milieu scolaire au début du 19e siècle. Melançon a aussi expliqué être en train de terminer un tryptique de courts métrages portant sur la violence conjugale, dont les deux premiers volets, se concentrant l’un sur les femmes victimes et le second sur leurs enfants, sont terminés. «Il me reste celui qui se penchera sur les maris violents, explique-t-il. C’est un sujet difficile, mais malheureusement très d’actualité.»

La 17e Soirée des Jutra sera diffusée à ICI Radio-Canada Télé le 15 mars prochain.

Articles récents du même sujet