Culture
20:38 9 février 2015 | mise à jour le: 9 février 2015 à 21:24

Histoire de fantômes cherche financement

Histoire de fantômes cherche financement
Photo: Archives Métro

Léonardo Fuica (La Run) réunit une jolie distribution pour son prochain film, P=WP L’énergie sombre, inspiré de phénomènes paranormaux vécus, et pour lequel il a lancé une campagne de sociofinancement.

Il y a quelques années, le cinéaste Léonardo Fuica et son coscénariste, l’auteur québécois Yanick St-Yves, ont eu la possibilité – grâce à un policier en fin de vie, père d’un ami – de fouiller dans des dossiers non résolus impliquant des phénomènes paranormaux. «Il y en a beaucoup au Québec, affirme le réalisateur. C’est juste qu’ils ne sont pas mis au grand jour, car ce sont des cas un peu ambigus. On est tombés sur un beau petit dossier dont on s’est inspirés pour faire le scénario de P=WP L’énergie sombre.»

P=WP L’énergie sombre, c’est le titre du film pour lequel Fuica vient de lancer une campagne de sociofinancement sur Indiegogo. «Je veux trouver d’autres manières de réaliser mes projets; on ne peut pas tout le temps attendre après les subventions, fait-il valoir. Je veux être autonome par rapport aux institutions financières et tourner des films rentables pour inciter les investisseurs locaux à investir dans les produits québécois. C’est ce qui m’a poussé à lancer ma campagne sur Indiegogo.»

Fuica assure que P=WP L’énergie sombre – dont la distribution comptera des acteurs de renom comme Isabelle Blais, Pierre-Luc Brillant et Sébastien Huberdeau – sera un long métrage comme il ne s’en est jamais fait auparavant au Québec. C’est qu’il a fait appel aux gens de l’organisation APPA Paranormal, dont la mission est de démystifier les phénomènes paranormaux, afin de collaborer avec eux en vue du tournage. Le cinéaste tournera en effet dans trois lieux – gardés secrets pour l’instant – réputés pour avoir été le théâtre de phénomènes surnaturels.

«Ce sont des lieux où on a enquêté, et où des phénomènes paranormaux pourraient très bien se produire pendant le tournage, et si c’est le cas, les extraits captés de ces événements seront inclus à la fin du film, déclare le co-fondateur d’APPA Paranormal Patrick Sabourin, qui prête son équipement à la production et participe à la formation des comédiens. «Les acteurs sont très impliqués dans la production, raconte-t-il. On les a déjà emmenés sur certains des lieux où on a capté des phénomènes paranormaux, et ils ont été plutôt impressionnés!»

Le tournage de P=WP L’énergie sombre devrait s’amorcer dans les prochains mois.

Sites web