Culture

Pour le meilleur et pour le pire : balade explosive

Photo: Chantal Levesque

 

Avant d’aller voir le spectacle d’ouverture de Montréal complètement cirque, Transit, on a fait un arrêt à «l’autre» spectacle que le festival propose sur le terrain de la TOHU, Pour le meilleur et pour le pire.

Une vieille voiture à la mécanique et à la radio capricieuses roule sur la piste en terre battue autour de laquelle le public est installé et laisse sortir un couple. Le colosse à la tignasse bouclée et la minuscule blonde se disputent, se réconcilient sur la banquette de l’automobile, se giflent, dansent ensemble, font faire des tours à leur chien…

Bref, les acrobates et concepteurs du spectacle, le Français Victor Cathala et la Finlandaise Kati Pikkarainen du Cirque Aïtal, forment un duo clownesque qui axe davantage son spectacle sur les sentiments (pas toujours tendres) d’un couple d’artistes de cirque que sur les émotions fortes provoquées par les acrobaties, bien que les numéros de main à main soient plutôt impressionnants.

Le résultat est drôle, parfois émouvant, et surtout, fort original. Installé près de la TOHU, le chapiteau du Cirque Aïtal abritera les représentations de Pour le meilleur et pour le pire jusqu’au 17 juillet.

Articles récents du même sujet