Arts et spectacles

Prix du Gouverneur général: une nomination posthume pour Serge Bouchard

Serge Bouchard
Serge Bouchard Photo: Josie Desmarais/Métro

Le Conseil des arts du Canada a dévoilé ce matin la liste des finalistes pour les Prix littéraires du Gouverneur général 2021, et la société de la Couronne a notamment tenu à nommer de manière posthume le dernier essai de l’anthropologue Serge Bouchard, décédé en mai dernier.

Parmi les 35 livres français répartis dans sept catégories, on trouve également les ouvrages des québécois·e·s Fanny Britt (Faire les sucres), de Sylvie Laliberté (J’ai montré toutes mes pattes blanches je n’en ai plus), de Sébastien Chabot (Noir Métal), de Paul Serge Forest (Tout est ori) et celui d’Olivia Tapiero (Rien du tout).

Le directeur et chef de la direction du Conseil des arts du Canada, Simon Brault, tient à souligner avec cette annonce «le caractère remarquable» de ces oeuvres publiées cette année au Canada et se dit «frappé par le talent, l’imagination et la créativité des personnes qui nous proposent ces œuvres».

Alors que nous honorons ces personnes et leur travail, une reconnaissance et une humilité particulières m’habitent quand je pense aux nombreux défis auxquels nous avons été confrontés ces dix-neuf derniers mois. La littérature peut jouer de nombreux rôles et, en ces temps incertains où notre société se transforme sous nos yeux, je sais que la puissance de ces livres exceptionnels nous aidera à nous rétablir, à nous rapprocher et à progresser.

Simon Brault, directeur et chef de la direction du Conseil des arts du Canada

Voici la liste des 35 oeuvres littéraires retenues comme finalistes pour cette édition 2021 des Prix littéraires du Gouverneur général:

Romans et nouvelles

  • Faire les sucres  Fanny Britt (Montréal, Québec), Le Cheval d’août
  • J’ai montré toutes mes pattes blanches je n’en ai plus – Sylvie Laliberté (Montréal, Québec), Éditions Somme toute
  • Noir métal  Sébastien Chabot (Rimouski, Québec), Éditions Alto
  • Rien du tout – Olivia Tapiero (Outremont, Québec), Mémoire d’encrier
  • Tout est ori – Paul Serge Forest (Montréal, Québec), VLB éditeur, une division du groupe Ville-Marie Littérature

Poésie

  • D’une caresse patentée – Louise Marois (Saint-Venant-de-Paquette, Québec), Triptyque, Groupe Nota bene
  • Exosquelette – Chloé LaDuchesse (Sudbury, Ontario), Mémoire d’encrier
  • La voleuse – Daria Colonna (Dunham, Québec), Poètes de brousse
  • Pendant que Perceval tombait – Tania Langlais (Gatineau, Québec), Les Herbes rouges
  • Pompéi – Patrick Roy (Saint-Bruno-de Montarville, Québec), Le Quartanier

Théâtre

  • Bande de bouffons – Jean-Philippe Lehoux (Montréal, Québec), Éditions du Quartz
  • Combattre le why-why – Rébecca Déraspe (Montréal, Québec), Les Éditions de Ta Mère
  • Copeaux – Mishka Lavigne (Gatineau, Québec), Les Éditions L’Interligne
  • Johnny – Emma Haché (Petite-Rivière-de-l’Île, Nouveau-Brunswick), Lansman Editeur
  • Okinum – Émilie Monnet (Chelsea, Québec), Les Herbes rouges

Essais

  • Du diesel dans les veines – Serge Bouchard et Mark Fortier (les deux de Montréal, Québec), Lux Éditeur
  • La Reconstruction du paradis – Robert Lalonde (North Hatley, Québec), Les Éditions du Boréal                      
  • La Vie au long cours – Isabelle Daunais (Montréal, Québec), Les Éditions du Boréal
  • L’empire invisible – Mathieu Bélisle (Montréal, Québec), Leméac Éditeur
  • Occuper les distances – Esther Laforce (Montréal, Québec), Leméac Éditeur

Littérature jeunesse – texte

  • Comme un ouragan – Jonathan Bécotte (Montréal, Québec), Les éditions Héritage
  • Le Dernier Viking – Mario Fecteau (Beaulac-Garthby, Québec), Les Éditions du Boréal
  • Les avenues – Jean-François Sénéchal (Saint-Lambert, Québec), Leméac Éditeur
  • Stella, qu’est-ce que tu fais là? – Tome I – Sandra Sirois (Montréal, Québec), Éditions Hurtubise
  • Tara voulait jouer – Frédérick Wolfe (Montréal, Québec), Leméac Éditeur

Littérature jeunesse – livres illustrés

  • À qui appartiennent les nuages? –Mario Brassard et Gérard DuBois (Notre-Dame-de-Lourdes, Lanaudière, Québec / Saint-Lambert, Québec), Les Éditions de la Pastèque
  • Bouées : dérives identitaires, amours imaginaires et détours capillaires  Catherine Lepage (Montréal, Québec), Les Éditions de la Pastèque
  • La langue au chat et autres poèmes pas bêtes – François Gravel et Laurent Pinabel (les deux de Montréal, Québec), Éditions Les 400 coups
  • Le tricot – Jacques Goldstyn (Mont-Royal, Québec), Les Éditions de la Pastèque
  • Ma maison-tête  Vigg (Saint-Denis-sur-Richelieu, Québec), Fonfon

Traduction (de l’anglais vers le français)

  • La ballade de Baby suivi de Sagesse de l’absurde  Traduit par Dominique Fortier (Montréal, Québec), Éditions Alto; traduction de Lullabies for Little Criminals et de Wisdom in Nonsense de Heather O’Neill
  • La course de Rose – Traduit par Daniel Grenier (Québec, Québec), Éditions Hannenorak; traduction de Roseʼs Run de Dawn Dumont
  • Petits marronnages – Traduit par Madeleine Stratford (Ottawa, Ontario), Les Éditions du Boréal; traduction de Dominoes at the Crossroads de Kaie Kellough
  • Poèmes 1938‑1984 – Traduit par Marie Frankland (Montréal, Québec), Éditions du Noroît; traduction de The Collected Poems d’Elizabeth Smart
  • Toots fait la Shiva, avenue Minto – Traduit par Colette St-Hilaire (Montréal, Québec), Éditions du Noroît; traduction de Sitting Shiva on Minto Avenue, by Toots d’Erín Moure

Sur les 70 livres finalistes français et anglais, il ne restera que 14 gagnants pour ce cru 2021 des Prix littéraires du Gouverneur général. Ceux-ci seront dévoilés sur la page livresgg.ca le 17 novembre 2021.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet