Débats

Plus jamais de Joyce Echaquan!

Photo: Archives
Kerline Joseph, Kerlande Mibel, Ndeye Marie Fall, - Collaboration spéciale

Un pacte d’inclusion québécois ; Plaidoyer pour un Québec chef de file dans la lutte contre le racisme et les discriminations

Plusieurs événements racistes et discriminatoires tragiques survenus au cours de la dernière décennie notamment au Québec, au Canada, aux États-Unis et en France ont indigné le monde entier. À cet égard, en 2020, se sont ainsi multipliées à travers le monde des manifestations contre le racisme et les discriminations systémiques, en vue de mettre en lumière ces actes de ‘’racisme ordinaire’’, discriminatoires érigés en règles sociétales non écrites mais qui, insidieusement, rongent ces mêmes sociétés, pire qu’un cancer silencieux.

En ce qui concerne le Québec, dès la fin des années 1960, la société civile et les décideurs publics ont été interpellés par certains de ces problèmes, eu égard à l’affranchissement de la société québécoise/canadienne française, avec pour corollaire l’avènement du Québec INC et l’adoption de diverses mesures et des lois dont la Loi 101 et la Charte des droits et libertés de la personne. Des améliorations indéniables s’en sont suivies. Le Québec, dans un souhait initial d’être inclusif, a élaboré la Charte et a réussi à s’affirmer en tant que société distincte. Aujourd’hui, pourquoi ne pas nous permettre d’être de nouveau courageux et distincts? Pourquoi ne pas reconnaître qu’il existe encore des vestiges de comportements racistes, discriminatoires découlant des insuccès du passé? Pourquoi nous priver d’un Pacte d’inclusion québécois?

Devons-nous accepter la persistance des formes de comportements pernicieux, de discriminations et de violences à tendances institutionnelles dans nos sociétés et qui en outre se manifestent dans plusieurs secteurs d’activités, dont la sécurité publique, le système judiciaire, le système de santé, le logement et l’emploi? Non. Refusons globalement ces schémas de pensée nocifs qui semblent être ancrés dans nos sociétés et nos institutions.

Détricoter cette toile d’araignée tissée de longue date est une impérieuse nécessité. Menons, par notre pro-activité, notre Québec à un rôle prépondérant et exemplaire dans son engagement de s’assurer d’une véritable inclusion de toutes ses populations sans exception. Acteurs clés, mobilisons nos efforts concertés, afin d’engager une réflexion courageuse et rigoureuse au sein de la société québécoise tout entière pour prendre des mesures et des actions pragmatiques, efficaces et pérennes.

En décembre 2020, le groupe d’action contre le racisme présentait 25 mesures pour lutter contre le racisme. Il est à espérer que, malgré des réticences, notre Québec est

à présent mûr et prêt pour mettre réellement en œuvre lesdites mesures et leurs dérivées.

Le Québec, avant-gardiste en matière de lutte contre le racisme et les discriminations, en matière d’inclusion socio-économique réussie : pourquoi pas? Il devrait être soucieux du bien-être de tous, peuples autochtones, anciens colons et les arrivées successives d’immigrants, car il est reconnu comme une Société distincte en Amérique du Nord. Le Québec, une société progressiste, dynamique et créative, peut devenir un modèle d’inclusion véritable. Il a ainsi le devoir d’être inclusif en associant aux débats et à l’élaboration des réformes TOUTES les minorités. Pour ce faire, l’espace public doit être assaini de tous les comportements nocifs qui survivent malgré des interdictions explicites de la Charte québécoise des droits et libertés de la personne.

Nous, citoyennes et citoyens du Québec, de diverses origines, signons ainsi ce Pacte d’inclusion québécois pour un Québec plus inclusif, plus juste, plus équitable et plus sécuritaire.

PACTE D’INCLUSION QUÉBÉCOIS

Solidairement, disons Oui à l’inclusion et non au racisme et aux discriminations systémiques!

Que cette position devienne notre attitude, notre habitude, notre nature et notre valeur commune ; un socle de notre unicité et unité québécoise.

Considérant que plusieurs études démontrent que le racisme et les discriminations systémiques rongent nos sociétés et détruisent des vies;

Considérant que le racisme et les discriminations se manifestent souvent pernicieusement dans plusieurs secteurs d’activités, dont la sécurité publique, le système judiciaire, le système de santé, le logement et l’emploi;

Considérant que tous sans exception ont droit à la vie, à la sûreté, à l’intégrité, ainsi qu’au respect de leurs droits économiques, etc;

Considérant que le premier ministre du Québec a reconnu la nécessité d’une évolution tranquille au Québec en matière de lutte contre le racisme et les discriminations;

Considérant notre volonté d’édifier une société québécoise où tous pourront aspirer à la réussite professionnelle et à participer à la création de la richesse ;

Considérant notre volonté de contribuer à dessiner les contours du modèle de société québécoise que nous désirons léguer à nos enfants et aux futures générations ;

Nous, citoyennes et citoyens du Québec, de diverses origines, signons ce Pacte d’inclusion québécois pour demander au gouvernement du Québec :

· D’appliquer une Tolérance zéro du racisme et de toutes les formes de discriminations, de violences de tout genre (profilage racial, interpellations abusives, arrestations arbitraires, harcèlement);

· De prévoir les ressources nécessaires et récurrentes pour contrer efficacement le racisme et les discriminations;

· D’assurer une sensibilisation, une conscientisation, une mobilisation en continu et à grande échelle, à travers les systèmes, les institutions, ainsi que le renforcement des mécanismes d’imputabilité;

· De veiller à la mise en place imminente minimalement des 25 mesures adoptées par le groupe d’action contre le racisme et d’en assurer le suivi et la reddition de compte;

· D’instituer une fonction publique québécoise inclusive, diversifiée, exemplaire et imputable, ainsi qu’une cohérence et efficacité des actions;

· D’exiger la mise en place de comités de sélection de haut-niveau, diversifiés et représentatifs de la société québécoise.

Nous sommes confiant(e)s et nous croyons aux capacités infinies de la société québécoise à opérer les bonds qualitatifs d’envergure historique nécessaires pour un Québec entièrement solidaire et inclusif, par-delà toutes les pesanteurs. Voilà comment le Québec peut paver la voie comme chef de file en matière d’inclusion, de lutte contre le racisme et les discriminations dans un monde plus harmonieux et égalitaire.

Auteures

Kerline Joseph, Docteure en droit, ex-chercheure associée au Centre de recherche en Immigration, Ethnicité et Citoyenneté (CRIEC); Kerlande Mibel, Présidente du Forum économique international des Noirs (FEIN); Ndeye Marie Fall, Présidente du Collectif pour la promotion du Patrimoine immatériel en Francophonie (CPPIF)

Signataires

Carla Beauvais, Aziza Blili, Chloe Freslon, Pérard Joseph, Samira Laouni, Aly Ndiaye alias Webster, Frantz Voltaire

Articles récents du même sujet