10:00 15 mai 2021 | mise à jour le: 10 juin 2021 à 10:07 temps de lecture: 3 minutes

Plan de relance pour la réussite: les bibliothèques publiques, des alliées pour la réussite éducative des jeunes

Plan de relance pour la réussite: les bibliothèques publiques, des alliées pour la réussite éducative des jeunes

Les effets de la pandémie sur la réussite éducative sont considérables et inquiétants. C’est un fait qui a largement été démontré au cours de la dernière année. Les jeunes ont besoin d’appui.

Le gouvernement a lancé jeudi dernier le Plan de relance pour la réussite : l’éducation au-delà de la pandémie. Belle initiative qui permettra de contribuer à favoriser la réussite éducative des élèves du Québec. Des investissements importants seront effectués afin de donner les moyens nécessaires aux acteurs de l’éducation d’agir, de se mobiliser pour soutenir les jeunes.

Toutefois, les professionnels du milieu de l’éducation ne peuvent agir seuls. Eux aussi auront besoin d’aide. C’est pourquoi tout le monde doit jouer son rôle. D’ailleurs, tel que souligné par le ministre de l’Éducation, les membres de la famille de tous ces jeunes doivent eux aussi être impliqués, étant donné leur importance dans leur cheminement éducatif.

C’est là que le rôle des bibliothèques publiques prend tout son sens.

S’inscrivant dans le parcours d’apprentissage tout au long de la vie, les bibliothèques publiques jouent un rôle primordial dans la réussite éducative. En effet, s’adressant à tous les Québécois, des tout-petits aux adultes apprenants, la complémentarité des bibliothèques publiques avec le système éducatif est indéniable. En tant qu’institutions accessibles, gratuites et inclusives, elles sont également de puissants leviers de littératie familiale au sein de la communauté.

Complémentarité avec le système d’éducation

Les bibliothèques publiques et les écoles s’adressent au même public : le jeune citoyen et sa famille. C’est pourquoi elles se complètent si bien. La nature des interventions effectuées en bibliothèques, moins didactiques et formelles, se distingue de celles appliquées en milieu académique. Elles sont depuis longtemps activement impliquées pour contrer la perte des acquis en littératie.

L’approche adoptée par les bibliothèques est fort pertinente pour rallier les familles et les enfants. D’ailleurs, les activités et les services qu’elles offrent peuvent interpeller certains élèves qui ont parfois de la difficulté à rester motivés dans un cadre pédagogique. La complémentarité des deux milieux contribue à offrir un support en continu : en dehors des heures de classe, les bibliothèques publiques prennent le relais et soutiennent les familles dans la réussite éducative des élèves.

D’ailleurs, les bibliothèques sont prêtes à passer à l’action. Considérant l’apport positif à long terme des bibliothèques sur la réussite éducative, l’alphabétisation et la littératie, il est plus que temps de reconnaître leur rôle clé et de les exploiter à leur plein potentiel

Eve Lagacé

Directrice générale

Association des bibliothèques publiques du Québec

Articles similaires