Débats

Semaine de la Solidarité: tenir compte de l’impact de la pandémie sur les personnes en situation de pauvreté et d’isolement social

Photo: Getty Images
Richard Gravel - Collaboration spéciale

Comptant déjà parmi les Québécoises et les Québécois les plus vulnérables, les personnes en situation de pauvreté et d’isolement social ont vu leur situation se dégrader pendant la pandémie, qui a exacerbé leur vulnérabilité et leur invisibilité. Dans ce contexte de crise sanitaire, elles méritent donc une attention particulière. Dans le cadre d’un mandat donné par le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, le Comité prépare un avis sur les impacts à moyen et long terme de la pandémie sur les populations vulnérables.

Lorsque nous pensons aux stress et aux répercussions économiques que la pandémie a eues dans nos vies et sur toutes les couches de la société, on devrait aussi s’imaginer ses conséquences sur les personnes en situation de pauvreté et d’exclusion sociale. Le Comité se demande d’ailleurs comment les personnes dépendent de l’aide sociale, de quête ou d’autres moyens de survie font pour couvrir tous leurs besoins de base ? En effet, les ajustements consentis tels que l’indexation des prestations d’aide sociale et les autres mesures ne permettent pas de couvrir les impacts financiers de la pandémie.

Qu’ils vivent en ville, dans les zones rurales ou éloignées, ces milliers de personnes constituent «le visage caché de la pauvreté»sur lequel il faut braquer les projecteurs. En effet, ces groupes s’appauvrissent davantage en silence. Il est de la responsabilité de la société de les aider et de prendre en compte les répercussions de la pandémie sur eux.

La semaine de la solidarité, est l’occasion aussi de mettre en lumière la contribution des employés des organismes communautaires ainsi que l’implication et le dévouement des bénévoles y compris ceux en situation de pauvreté et d’exclusion sociale. Ils se sont mobilisés, en ces temps de pandémie difficiles pour tout le monde, afin de répondre aux différentes demandes et urgences. Ils ont aussi fait preuve d’une grande capacité d’adaptation et d’agilité malgré les contraintes vécues pour rejoindre le maximum de personnes vulnérables.

Le président Richard Gravel, Pour le Comité consultatif de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale

NDLR: Le Comité consultatif de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale est un organisme gouvernemental mis en place en mars 2006. Cet organisme a un rôle de conseil et de vigie par rapport aux actions entreprises par le gouvernement et par l’ensemble de la société dans le cadre de la Stratégie nationale de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Il est composé de 17 membres dont 15 ayant le droit de vote, représentant les organismes oeuvrant auprès des personnes en situation de pauvreté et les grands secteurs de la société civile.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet