Métro x Trente

Métro x Trente présente Émile Roy

Émile Roy Photo: William Choquette

Jeune créateur ambitieux, Émile Roy représente la réalité de sa génération avec humour et curiosité dans ses vidéos sur les réseaux sociaux.


Passion

C’est mon rêve depuis que je suis tout petit de faire des films, des vidéos, des courts métrages. J’ai toujours eu envie d’écrire et de mettre en images des histoires. J’aime cette liberté totale! J’ai vraiment la sensation de vivre mon rêve au quotidien, et c’est une chance inouïe!

Moteur de motivation

J’ai toujours envie de mettre l’accent sur le côté positif des choses plutôt que sur leur aspect négatif. Par exemple, dans un de mes projets, j’ai préféré parler de la résilience des gens et des actions posées pendant la pandémie, au lieu de traiter des drames auxquels on a dû faire face dans la dernière année.

J’ai toujours envie de mettre l’accent sur le côté positif des choses plutôt que sur leur aspect négatif.

Émile Roy

Un projet qui vous tient à coeur

Je travaille sur une vidéo en collaboration avec l’Union des municipalités du Québec pour parler des élections municipales qui auront lieu en novembre. Je reviens un peu sur l’envie que les jeunes ont de s’engager. À travers les époques, les gens dans la vingtaine ont souvent voulu contester, faire avancer les choses, créer des révolutions. Le message que je veux passer, c’est que oui, on a le droit de contester, mais on a aussi le pouvoir de choisir d’exécuter nos engagements. On peut créer des collectifs, aller dans la rue, mais on peut également aller voter aux élections. Pour choisir des candidats nouveaux, qui sont plus ambitieux et qui nous représentent plus.

Un(e) Montréalais(e) que vous admirez

Ma grand-mère Monique Bernier Roy (traductrice, journaliste et critique littéraire). Elle m’a souvent raconté sa jeunesse. Elle a toujours habité à Montréal, donc elle a grandi avec la ville et a vécu toutes ses transformations. Elle me parle notamment de l’évolution des rues et des lieux culturels, ce qui me fait rêver de l’histoire de cette ville, de ses grandes possibilités. Ma grand-mère est une femme forte et inspirante qui a toujours beaucoup écrit et lu. Elle a pris le temps d’observer le monde en vivant au cœur de Montréal. 

Ce qui vous inspire 

Je suis chanceux, parce que ce que je fais, c’est aussi ce qui m’inspire. Le fait de sortir avec la caméra, en équipe ou en solo, fait en sorte que j’observe beaucoup ce qui se passe. Chaque fois, ou presque, j’ai pu capturer des moments forts et uniques qui m’ont inspiré et donné de nouvelles idées. C’est précieux de pouvoir aller rencontrer des gens et de prendre le temps de les écouter. 

Un souhait pour l’avenir de Montréal

J’aime cette ville! Elle se doit d’être toujours aussi ouverte sur le monde et d’accueillir des gens qui ont des histoires différentes et qui sont parfois moins privilégiés. Elle doit continuer de mettre en valeur l’humain, la culture et l’ouverture. C’est d’ailleurs ce que j’apprécie le plus de Montréal. 

Elle doit continuer de mettre en valeur l’humain, la culture et l’ouverture. C’est d’ailleurs ce que j’apprécie le plus de Montréal.

Émile Roy

Endroit préféré à Montréal

C’est la rue Saint-Laurent. Quand j’étais adolescent, j’y ai vécu des soirées exceptionnelles avec mes amis. J’y ai fait de belles rencontres, on m’a raconté des tas d’histoires, et ça a été formateur pour moi. C’est aussi une rue qui traverse Montréal : le Mile-End, le centre-ville, le quartier chinois… ça va presque jusqu’au Vieux-Port. Elle relie tout Montréal. 

Votre quartier

Parc-Extension. J’habite tout près de la rue Jean-Talon, où il y a de bons restaurants et des commerces du monde entier à proximité. On y sent une grande ouverture. On rencontre des gens de backgrounds très différents. C’est un quartier qui représente bien Montréal.

Un endroit à découvrir à Parc-Extension

J’aime beaucoup le nouveau campus MIL de l’Université de Montréal, un immense espace qui avait été quelque peu oublié par la ville, mais qui vient d’être mis à neuf. C’est un bel endroit où j’aime beaucoup aller marcher. Une grande passerelle traverse le chemin de fer, et le campus reflète toute la lumière du ciel. Les couchers de soleil y sont absolument magnifiques!

Articles récents du même sujet