Métro x Trente

Métro x Trente présente Laurence Deschamps-Léger

Laurence Deschamps-Léger - llustratrice agroalimentaire (Laucolo) Photo: Alex Tran

Laurence crée des illustrations dans le but de souligner, célébrer et donner envie aux gens de se connecter aux aliments, à en savoir plus sur l’agriculture, d’en apprendre davantage sur la saisonnalité et la biodiversité. Elle évolue dans le domaine de l’agriculture urbaine et elle prend plaisir à fournir des outils visuels à la fois attirants et instructifs.


Un(e) Montréalais(e) que vous admirez

Il y a beaucoup de femmes qui travaillent dans l’ombre dans l’industrie alimentaire montréalaise. C’est difficile d’en choisir une seule, mais je nommerais Rachel Cheng, de l’organisme Nourish. Elle travaille très fort pour le développement d’un système alimentaire plus durable. Elle est aussi une excellente photographe culinaire et possède un talent bien particulier pour raconter des histoires à travers ses photos. On peut la suivre sur Instagram (@torontrealaise).

Je suis totalement inspirée par le cycle des saisons.

Laurence Deschamps-Léger

Inspiration

Je suis totalement inspirée par le cycle des saisons. Entre mai et octobre, je vais souvent dans les jardins collectifs. Sinon, je me promène dans les marchés publics. Je me plais à toujours faire deux fois le tour du marché et à regarder tous les kiosques avant de choisir ce que j’achète. Autant pour bien voir tous les fruits et les légumes que pour regarder l’espace consacré aux aliments et les gens qui sont là à fouiner!

Je me plais à toujours faire deux fois le tour du marché et à regarder tous les kiosques avant de choisir ce que j’achète.

Laurence Deschamps-Léger

Endroit préféré à Montréal

Le marché Jean-Talon. Ça nourrit à la fois mon côté introverti et mon côté extraverti. J’aime y aller seule avec mes pensées, être à la fois dans un état d’introspection et d’observation, et réfléchir à mes prochaines créations. En même temps, je me connecte au monde, à la saison, à l’ambiance.

Votre quartier

La Petite-Patrie. J’aime ses ruelles, parcs, cafés, petits commerces, restos, boulangeries… Mon amoureux et moi n’avons pas de voiture; on fait tout à pied. On a choisi ce mode de vie très urbain et très local. On aime beaucoup la vie de quartier!

Endroit préféré dans La Petite-Patrie

La café Soucoupe, un bel endroit plutôt méconnu, vraiment intime et sympathique. Tout le monde s’y connait. J’y vais pour prendre un bon café et jaser, ou pour me poser et travailler.

Articles récents du même sujet