Métro x Trente

Métro x Trente présente Bernard Lavallée

Bernard Lavallée Photo: Bertrand Exertier

Bernard Lavallée, surnommé le nutritionniste urbain, est un grand vulgarisateur qui encourage une alimentation saine, bonne pour la santé et celle de la planète.


Moteur de motivation 

Aider les consommateurs à faire de meilleurs choix et à ne pas tomber dans certains pièges relatifs à l’alimentation. Toutes les actions que je pose et les valeurs que je prône dans le cadre de mon travail ont pour but d’améliorer la santé humaine et celle de la planète.

Toutes les actions que je pose et les valeurs que je prône dans le cadre de mon travail ont pour but d’améliorer la santé humaine et celle de la planète.

Bernard Lavallée

Un projet qui vous tient à cœur

Il y a quelques années, j’ai lancé des coffrets de semences ancestrales pour le potager afin d’encourager les gens à cultiver eux-mêmes différentes variétés de plantes, de fruits, de légumes, de fleurs et d’herbes. C’est un partenariat avec Lyne Bellemare, une semencière dont la ferme se trouve à L’Île-Bizard. On a commencé ensemble à développer des produits qui ont connu un grand succès et on continue à en créer de nouveaux. Le but, c’est de rendre cette activité la plus accessible possible à tous.

Un(e) Montréalais(e) que vous admirez

Jessica Prudencio, une créatrice de contenus et blogueuse que j’ai connue sur Instagram. Elle parle de discrimination, de racisme, mais aussi de grossophobie, un sujet qui m’allume à cause de mon métier. Elle m’inspire beaucoup parce que je sens son énergie, ce feu des jeunes de la vingtaine qui se battent pour changer les choses, qui sont fâchés de certaines situations et qui veulent en parler. Elle met de l’avant des problèmes qui doivent être exposés. Son travail est très important.

Inspiration

Tout près de chez moi, il y a un chemin qui a été aménagé et on peut y retrouver de nombreux arbres fruitiers: des pommiers, des poiriers, des pruniers, des cerisiers et un jardin communautaire. C’est vraiment beau! Chaque fois que je m’y rends pour faire mon petit parcours à la marche ou à la course, je reviens avec des nouvelles idées. Comme ça fait très longtemps que j’habite en ville, j’ai aussi l’impression que ça comble le besoin d’être près de la nature. 

Mon rêve est que tous les aménagements paysagers de Montréal deviennent comestibles. […] Cette initiative pourrait aider la population à se reconnecter à cette activité.

Bernard Lavallée

Un souhait pour l’avenir de Montréal

Mon rêve est que tous les aménagements paysagers de Montréal deviennent comestibles. On sous-estime les espaces qu’on pourrait allouer à la production alimentaire en ville. Cette initiative pourrait aider la population à se reconnecter à cette activité. Elle a un pouvoir plus puissant qu’on le pense. La ville aurait une occasion en or et il y aurait certainement de la place pour réaliser ce projet.

L’endroit où vous iriez toujours manger

Le restaurant Palme, qui sert une succulente cuisine antillaise que j’adore! Leurs drinks sont excellents. On a toujours beaucoup de plaisir quand on y va entre amis. 

Profitez-vous de la vie de quartier?

J’ai cultivé deux saillies de trottoir à côté de chez moi. J’ai planté des tonnes de tomates cerises, du kale, des fraises, et plein d’autres fruits et légumes. Si vous saviez le nombre de gens qui viennent se servir et regarder ma petite plantation! Depuis que j’ai commencé à m’occuper de cet espace, ça a vraiment changé ma relation avec les voisins. À la seconde où ils ont commencé à me voir creuser dans la rue, planter les semences et qu’ils ont pu observer les plantes qui ont poussé, ils se sont mis à s’arrêter pour jaser ou me poser des questions. Je dis souvent que le jardinage a le pouvoir de souder les communautés et j’en ai maintenant la preuve. L’année passée, j’avais planté une grande rangée de tournesols et il y avait beaucoup de monde qui se prenait en photo devant les fleurs. C’est devenu un lieu, alors qu’avant c’était un sol de terre brune. 

Endroit préféré à Montréal

Pendant l’été, j’aime aller me promener sur la rue piétonne du Village gai. Je rencontre presque toujours des gens que je connais. L’ambiance est festive; il y a plusieurs bars et bons restos. En tant que personne gaie, c’est un lieu où je peux me sentir vraiment à l’aise.

Votre quartier

Ahuntsic. Je viens de Laval et j’ai encore beaucoup de famille et d’amis qui y vivent. Quand je suis déménagé, c’était important pour moi que ce soit facilement accessible en transport en commun afin de pouvoir leur rendre visite. C’est aussi près de Villeray, qui est un quartier que j’apprécie beaucoup.

Un endroit à découvrir à Ahuntsic

Le parc Frédéric-Back est déjà un des plus beaux parcs du quartier, même s’il est toujours en construction. C’est une ancienne carrière qui a été transformée et qui est en train d’être complètement revitalisée. On sent un grand effort autant sur le plan des plantations que des installations. Il est aménagé tranquillement, morceau par morceau, chaque année. C’est vraiment magnifique.

Articles récents du même sujet