Métro x Trente

Métro x Trente présente Les Filles Fattoush

Adelle Tarzibachi et Geneviève Comeau - Cofondatrice et directrice générale respectives de Les Filles Fattoush Photo: Gracieuseté

L’entreprise de produits fins de Syrie Les Filles Fattoush offre une opportunité d’emploi aux femmes syriennes migrantes en misant sur leur savoir-faire culinaire.


Mission

Adelle: L’entreprise a démarré en 2017. C’était l’année où beaucoup de Syriens sont arrivés à Montréal et nous souhaitions donner l’occasion aux femmes de trouver un emploi qui répondrait à leurs besoins. Dans la majorité des cas, les Syriennes aiment beaucoup cuisiner. On a alors ouvert un service traiteur parce qu’on avait aussi le désir de partager la richesse de cette cuisine à travers tous les mets authentiques. On a ensuite lancé une gamme d’épices afin que les gens découvrent les parfums de ces plats. On en offre aujourd’hui 10; elles sont disponibles en ligne et sont aussi distribuées dans certaines épiceries, boutiques et chez Simons. 

Votre définition du succès

Adelle: C’est surtout une question d’ambition! On ne doit pas limiter ou censurer nos pensées, nos projets ou nos rêves. Je me dis qu’il faut toujours saisir les opportunités qui s’offrent à nous, et en profiter!

Moteur de motivation

Adelle: J’en avais marre de regarder les nouvelles et de n’entendre que des histoires tristes à propos des Syriens. Je souhaitais mettre l’accent sur ce que les réfugiés peuvent faire en arrivant ici, et montrer qu’ils peuvent contribuer à leur façon en partageant leur bagage, leur culture et la richesse de leur pays.

Geneviève: Quand je me suis lancée dans l’aventure, j’étais vraiment poussée par le sentiment de faire une différence, d’avoir un impact social en tant qu’entrepreneure. Pour moi, Les Filles Fattoush offre non seulement une opportunité d’intégration à des femmes merveilleuses, mais permet aussi de créer des ponts entre les deux cultures, puisque nous faisons découvrir la cuisine syrienne à nos clients. Tout le monde y est gagnant. Je suis aussi persuadée que les entreprises sont de réels acteurs de changement dans leur communauté. Après plus de trois ans en affaires et une pandémie, j’en suis encore plus convaincue que jamais.

Je suis persuadée que les entreprises sont de réels acteurs de changement dans leur communauté.

Les Filles Fattoush

Le plus grand sacrifice fait pour démarrer votre entreprise ou demeurer en affaires

Geneviève: Ma famille a dû être très conciliante pendant les premières années. J’ai sacrifié beaucoup de temps ou de présence d’esprit avec mes enfants, car tout ce que j’avais en tête, c’était Les Filles Fattoush. Adelle et moi avons toujours eu des milliers d’idées pour faire grandir l’entreprise. J’ai aussi sacrifié plusieurs nuits pour travailler une fois les enfants couchés, mais l’adrénaline était toujours au rendez-vous. De plus, nous sommes chanceuses, car depuis les débuts, il y a énormément de gens qui croient en nous, autant des clients que des fidèles collaborateurs. Nous avons le sentiment d’avoir créé une grande famille, et ça nous motive à poursuivre notre vision.

Inspiration

Geneviève: Je suis vraiment passionnée et inspirée par l’effervescence créée par les PME montréalaises. Elles donnent le ton à un quartier. Pour m’inspirer, j’aime aller me promener sur les petites artères commerciales des différents quartiers de la ville, pour y découvrir les enseignes et les boutiques locales, de la pâtisserie italienne à l’épicerie haïtienne, en passant par la boutique design. J’adore aussi explorer les quartiers industriels cachés. J’y ai souvent découvert de nouvelles entreprises en effervescence ou des commerces spécialisés qui sont des institutions. J’ai beaucoup d’admiration pour les entrepreneurs de tout genre. Adelle: Quand je regarde une émission ou que je lis un livre sur des entrepreneurs qui ont réussi, je nous reconnais souvent à travers leur parcours et je me dis : «Wow, ils sont passés par le même chemin que nous pour réussir!» Ça m’inspire et me donne beaucoup d’espoir. 

Pour m’inspirer, j’aime aller me promener sur les petites artères commerciales des différents quartiers de la ville

Les Filles Fattoush

Votre quartier

Notre cuisine se trouve à Ville Mont-Royal. C’est proche de tout! Et c’est l’idéal. Quand on cherchait notre local, on souhaitait trouver un endroit stratégique pour faciliter la livraison. On est à mi-chemin entre le Sud, le Nord, l’Est et l’Ouest. C’est parfait pour nous!

Articles récents du même sujet