Formation et emplois

La réputation, gage de qualité

Plus des trois quarts des Québécois estiment que la réputation d’une entreprise demeure le facteur ayant le plus d’impact sur leur confiance envers la salubrité d’un produit alimentaire. Les deux tiers jugent efficaces les mesures prises par les fabricants lors de la crise de la listériose. Ils sont plus sévères à l’égard des gouvernements puisqu’à peine la moitié des répondants croit qu’ils ont fait preuve d’efficacité lors de cette crise.

Ce sont les faits saillants d’un sondage mené par Ipsos Descarie dont les résultats ont été dévoilés récemment dans le cadre d’un séminaire sur la salubrité alimentaire.  

Au total, 1 325 répondants du Québec ont pris part à l’enquête. La marge d’erreur est de 2,7 % 19 fois sur 20. «L’enquête a démontré que la réputation de l’entreprise constitue sans contredit sa meilleure carte de visite pour rassurer ses clients en situation de crise», a déclaré Daniel Boutin, vice-président associé chez Ipsos Descarie.

Articles récents du même sujet