Formation et emplois

Main-d'Å“uvre qualifiée recherchée

Les travailleurs de l’horticulture contribuent concrètement à notre qualité de vie et à la beauté de notre environnement.

Leurs réalisations – en­tre­­tien d’arbres et d’arbustes dans les parcs, aménagement de plates-bandes autour des habitations, arrangements floraux, travaux de terrassement, etc. – sont de plus en plus appréciées et demandées, et les répercussions sont inévitables sur les possibilités d’entreprendre une carrière captivante et inspirante.

L’horticulture comprend neuf sous-secteurs d’activité?: l’aménagement paysager, l’arboriculture-élagage, l’irrigation, l’entretien résidentiel et commercial, l’entretien d’espaces verts municipaux, la surintendance de golf, les jardineries, la fleuristerie, l’architecture du paysage ainsi que les fournisseurs. HortiCompétences, le comité sectoriel de main-d’Å“uvre en horticulture ornementale – commercialisation et services, indique que les offres d’emploi sont à la hausse, mais que le nombre de candidats est, quant à lui, nettement insuffisant.

On développe et on embauche

La Fédération interdisciplinaire de l’horticulture ornementale du Québec (FIHOQ) mentionne que la croissance globale du secteur se situera entre 5 et 10?% pour les deux prochaines années.

«Les plus récentes statistiques québécoises démontrent d’ailleurs que le nombre de nos emplois s’est accru de plusieurs milliers depuis 2001, indique Martine Matteau, directrice d’HortiCompé­tences. C’est pourquoi les diplômés en formation professionnelle et technique sont si recherchés par les em­ployeurs. De plus, les PME grossissent et se consolident. Elles ont besoin de superviseurs, de contremaîtres, d’ouvriers spécialisés et de manÅ“uvres.»

Véronique Picard n’a eu aucune difficulté à se trouver un emploi à la fin de sa formation en horticulture ornementale effectuée au Centre de formation professionnelle Fierbourg, dans la région de Québec : «J’ai fait mon stage ici, avec Les Artisans du Paysage.

Le travail est motivant. L’entreprise connaît une belle croissance. Je vois qu’il y a des possibilités d’avancement. Il est vrai que mon travail est saisonnier, mais on travaille fort de la fin avril à la mi-novembre. Ainsi, les mois de répit pendant l’hiver sont des plus appréciés», affirme cette chef d’équipe qui entrevoit avec enthousiasme l’arrivée de la prochaine saison.
Le travail en entretien et en aménagement paysager au sein de l’entreprise familiale est également une grande source de satisfaction pour Hugo Parent, qui a obtenu son diplôme en juin dernier. «Cela a toujours été clair pour moi que c’était ce que je voulais faire. J’aime le travail manuel et le contact avec la nature. Voir l’évolution des travaux d’aménagement et constater le résultat final est en soi une belle source de satisfaction», dit-il, caressant l’idée de reprendre un jour le flambeau de l’entreprise.

Notez que que Hugo Parent s’est démarqu�� aux Olympiades canadiennes de la formation professionnelle et technique et qu’il se rendra au Mondial des métiers, en septembre prochain, à Calgary.

À la recherche de conseillers-vendeurs

À l’approche de la saison printanière, les jardineries sont aussi à la recherche de conseillers-vendeurs.

Notam­ment, le projet Vivre de sa passion pour l’horticulture invite depuis cinq ans les personnes de 55 ans et plus à une formation d’une durée de trois jours.

«C’est une formation préparatoire à l’emploi, souligne Mme Matteau. Un jumelage est fait entre la personne et l’entreprise avant même le début du cours. Cela fait partie du processus de sélection. Elle rencontre donc son futur employeur. Ils s’entendent sur les modalités de l’emploi, les conditions de travail, l’horaire, etc.»

Il est toujours possible de s’inscrire à ce projet. La prochaine session de formation aura lieu du 1er au 3 avril. «Les gens demandent des conseils et posent beaucoup de questions sur les végétaux. Ainsi, les jardineries veulent s’entourer de personnes passionnées et bien informées qui sont douées pour le service à la clientèle.»    
monemploi.com
Cette chronique est un service de Septembre Éditeur.
www.horticompetences.ca

Articles récents du même sujet