Formation et emplois

8 PME sur 10 ne sont pas prêtes

Les propriétaires de PME qui ont élaboré un plan d’urgence lié aux questions de santé font figure de marginaux au Canada.

Selon un rapport Harris/ Décima, plus de 8 petites entreprises sur 10 (82 %) n’ont pas de plan de continuité lié aux questions de santé. Dans les microentreprises (de un à quatre employés), cette proportion s’élève à 84 %.

De plus, seule 1 entreprise sur 10 a élaboré ou réévalué son plan de continuité lié aux questions de santé en raison de la crainte du virus H1N1.

Plans généraux
Cela dit, le rapport indique que la moitié des PME canadiennes ont un plan d’urgence général, qui n’est pas conçu spécifiquement pour les problèmes sanitaires. Soixante-quinze pour cent des propriétaires de PME qui ont élaboré un tel un plan d’urgence général sont d’avis qu’il a contribué à leur réussite globale.

«Bien que le pire de la récession soit peut-être derrière nous, certains facteurs, comme la grippe H1N1, pourraient perturber les activités des entreprises», a prévenu par voie de communiqué Michael Gregory, économiste principal, BMO Marchés des capitaux.

Selon lui, les propriétaires d’entreprise doivent demeurer vigilants. «La courbe ascendante du prochain cycle économique ne correspondra peut-être pas à la tendance historique des cycles de reprise, et ce, principalement parce qu’on s’attend à une croissance léthargique au sud de la frontière, a-t-il continué. Auparavant, les entreprises canadiennes pouvaient compter sur la vague de la reprise économique pour relancer toutes leurs activités. Mais cette fois-ci, la vague risque d’être beaucoup plus sélective.»

«Nous savons que même dans les circonstances les plus favorables, l’exploitation d’une entreprise comporte la résolution d’une multitude de problèmes, a pour sa part affirmé Gail Cocker, première vice-présidente, Services bancaires aux entreprises, BMO Banque de Montréal. Aussi, lorsqu’il s’agit d’affronter des conditions économiques difficiles et d’autres risques, le fait d’avoir un plan d’urgence procure un avantage aux propriétaires de PME qui doivent relever des défis imprévus.»

Ce sondage a été effectué du 1er au 8 juin 2009 auprès de 807 propriétaires de PME canadiennes dont l’entreprise compte moins de 50 employés et dont les revenus sont inférieurs à 5?M$.

Articles récents du même sujet