Formation et emplois

Votre horaire de travail menace-t-il votre couple?

Lorsqu’Anne-So­phie Gergoy a quitté la France en 2008, elle a facilement réussi à se trouver un emploi en tant qu’infirmière. Par contre, le seul poste à temps plein disponible était un poste de nuit. «Par moments, j’ai l’impression de vivre avec un coloc, dit-elle en parlant de son conjoint, ingénieur chez Bombardier. On se croise et on se laisse des petits mots pour communiquer.»

Si les horaires incompatibles représentent un défi, la Dre Sharon Bond, directrice du programme de formation en thérapie de couple et de la famille à l’Hôpital juif, précise qu’il existe des facteurs plus déterminants pour la santé d’un ménage.

«Il faut regarder la communication, le respect, le contact émotionnel. Même si vous partagez peu de temps ensemble, tout est une question de qualité, déclare-t-elle. Le plus important est de créer un espace pour le couple.»

Pour Anne-Sophie, chaque minute compte. «Quand je ne travaille pas, mon conjoint essaie de rentrer plus tôt. Le week-end, je prends sur mon temps, je sacrifie quelques heures de sommeil.»

Selon Jacques Barrette, professeur à l’École de gestion Telfer de l’Université d’Otta­wa, un déséquilibre dans la conciliation travail/famille est observable depuis 10 ans. Les études font d’ailleurs état d’une corrélation entre ce déséquilibre et les problèmes de stress. «Par ailleurs, les statistiques tendent à montrer que les difficultés de conciliation ont un impact sur le couple en termes de conflit et de difficultés de communication.»

La Dre Bond rappelle que la vitalité d’un couple dépend également de son propre niveau de satisfaction professionnel. «Le travail peut contaminer une relation, mais s’il nous rend heureux, même s’il est de nuit, on apporte moins de stress dans le couple, et la situation peut très bien être vivable.»

«Mon couple n’a jamais été en péril et l’on ne s’est jamais éloignés l’un de l’autre», af­firme pour sa part Anne-Sophie. «Mais l’équilibre n’existe pas. Ce n’est pas l’idéal pour un couple», conclut l’infirmière, qui a depuis postulé pour un poste en rotation.

Heureusement, le temps pourrait jouer en faveur des employés. Selon M. Bar­rette, le vieillissement de la population causera une pénurie de main-d’Å“uvre dans de nombreux secteurs. «Cela pourrait forcer des organisations à créer un environnement de travail plus flexible et plus enrichissant.»

Articles récents du même sujet