Formation et emplois

Entrer dans le monde du travail

Sophie Le Sage a commencé à travailler pendant l’été entre son secondaire trois et quatre. Ses parents n’y voyaient alors aucun problème puisqu’elle était en vacances. «Quand septembre est arrivé, ils étaient plus réticents, se souvient Sophie. La règle a été claire : c’est une journée par semaine, pas plus!», explique la jeune fille qui consacre ses dimanches à son emploi dans un restaurant.

Pendant les premiers mois où elle a dû gérer travail et études, Sophie avoue qu’il y a eu un effort d’adaptation à faire. «Une journée de moins par fin de semaine, ça paraît», laisse-t-elle tomber. Elle s’est donc mise à étudier davantage la semaine afin de terminer tous ses devoirs avant la fin de semaine. «Je n’ai pas le choix, je dois être mieux organisée parce que je n’ai pas envie de consacrer la seule journée de congé qu’il me reste à faire des devoirs!»

En plus d’une certaine indépendance financière, Sophie mentionne que son emploi lui apprend à être plus ponctuelle et à travailler en équipe. À 16 ans, la jeune fille affirme qu’environ la moitié de ses amis ont un emploi «… et tous les autres en cherchent un!» 

Articles récents du même sujet